Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Francs-maçons
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Franc-maçonnerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 00:02 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Mais enfin, Taxil de Brest, comment peux-tu affirmer "ce n'est pas ce que les Franc-maçons disent" alors que c'est moi, ton vieil Achémesse et maître maçon qui te le dit???? Mais que te faut-il de plus bon sang de bonsoir? 
Ah, bien sûr, tu me répondra peut-être que je ne représente pas la Maçonnerie à moi tout seul, et tu auras raison. Mais alors, il te faudra admettre que la Maçonnerie n'est pas et n'a jamais été l'ensemble monolithique que tu dénonces et qu'elle ne parle pas, et n'a jamais parlé d'une seule voix. 
Ah, si tu savais comme les obédiences se disputent et se critiquent. Certes fraternellement mais résolument. 
En Maçonnerie, c'est le doute que l'on cultive. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Mar - 00:02 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 963
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 06:51 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Tanguy a écrit:

L'Tanic (c) va encore penser que je continue une guerre millénaire contre lui et, plus particulièrement, contre l'association à laquelle il a adhéré, mais - c'est encore de la faute des journalistes - je viens d'entendre un des responsables du Grand Orient qui a tenu un discours pour le moins curieux.

Cet affreux, interrogé complaisamment par je ne sais quel collabo de Radio Paris, n'en pouvait plus de vanter l'apport invraisemblablement positif des Maçons à la République. Et vas-y que je te cite la loi sur la liberté de la presse de 1881, celle des associations de 1901 et, bien entendu, la funeste loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et d'Etat, insistant bien, au passage sur la confiscation des biens du clergé et sur l'expulsion des congrégations, toutes ces exactions étant, selon le membre autorisé du GODF, "d'inspiration incontestablement maçonnique". Tant c'était le Beau, le Vrai, le Bon et le Juste.

En revanche, quelques minutes plus tard, alors que le pouilleux de presse, pourtant prosterné devant l'autre talopard (c), lui demandait, aussi bêtement qu’innocemment, quel était aujourd'hui le rôle de la Franc Maçonnerie sur la société et sur les lois adoptées par le Parlement, là, ce fut un renversement de vapeur pour le moins comique ! Alors que si hier, la FM se vantait d'être à l'origine des lois précitées, c'est tout juste si, aujourd'hui, le misérable frangin avait entendu parler de quoi que ce soit sur un plan législatif ou même politique. "Ah, il y a des Francs Maçons en politique ? J'avoue ne rien en savoir" semblait vouloir nous dire le Monsieur du Grand Orient. Il avait l'air vraiment surpris qu'il en fût ne serait-ce que question...

Et, bien entendu, nous avons eu droit, à l’inoxydable refrain comme quoi "on exagère beaucoup le pouvoir de la Franc Maçonnerie. Pouvoir quasi inexistant qui tient davantage du fantasme que de la réalité, etc, etc."

Aujourd'hui, les loges ne sont plus qu'un très vague cercle de réflexion n'ayant pour but que de rassembler périodiquement un tas de chouettes bons copains qui aiment à se retrouver pour discuter du sexe des anges et sans aucun pouvoir politique ou temporel.

En clair, avant oui - et on s'en vante ! - mais aujourd'hui, non. Vraiment non.

Edifiant.



Je me fonde, d'une part, sur un reportage étant passé l'année dernière et dont j'avais parlé ici (voir post référencé) où le frangin du Grand Orient roulait des mécaniques en s'arrogeant la paternité de toutes les lois sociétales dont il est présentement question, mais se récriait, aussi brusquement que vertueusement, lorsque le journaliste, pourtant tout acquis à sa cause, lui demandait où il en était actuellement. Ce double discours manifeste m'avait fait sourire.  D'autre part, les maçons que je connais ont curieusement tous, absolument tous, le même discours: "On exagère beaucoup le pouvoir des loges". Ce discours étant à ce point systématique, unanime et millimétré me fait quand même songer à quelque chose de quelque peu appris...

Par ailleurs, et ne prends surtout pas en mauvaise part ce que je vais dire, mais ton discours, au fil des années, semble de moins en moins inspiré par le doute, mais plutôt par une certitude bien établie t'amenant même - c'est un exemple - à refuser simplement que l'on puisse ne pas aimer Mozart. Je le répète, c'est un exemple. De même que les révolutionnaires (1789, 1830 et 1848) qui sont tous, sans exception, que des voyous et/ou des imbéciles, jusqu'à Vichy (pardon) qui sont tous, sans exception, des "misérables", des "médiocres" et/ou des imbéciles, on ne peut pas dire que le doute soit une option, voire une préoccupation, particulièrement prégnante. Ce qui me fait dire qu'une fois que tu t'es forgé un avis - et ce quelque soit le sujet - on a à peu près autant de chance de te faire ne serait-ce que douter que de jouer de la flûte sur le Mont Tabhor dans l'espoir de voir réapparaitre Moïse. La conviction n'est pas un défaut, d'autant que, pour ce qui te concerne, elle est fondée sur de solides arguments non négligeables et je respecte tout à fait tes opinions, mais dire que tu fais preuve de doute me semble être une affirmation, disons, un peu "décalée" au regard de la réalité factuelle. Mr. Green


Revenir en haut
tonton Kristobal



Inscrit le: 02 Mai 2014
Messages: 1 151

MessagePosté le: Dim 18 Mar - 16:17 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Humanité marchant vers l'émancipation :



Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 20 Mar - 12:15 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Ô Tanguy, je te réponds : 
"Je me fonde, d'une part, sur un reportage étant passé l'année dernière et dont j'avais parlé ici (voir post référencé) où le frangin du Grand Orient roulait des mécaniques en s'arrogeant la paternité de toutes les lois sociétales dont il est présentement question, mais se récriait, aussi brusquement que vertueusement, lorsque le journaliste, pourtant tout acquis à sa cause, lui demandait où il en était actuellement. Ce double discours manifeste m'avait fait sourire.  D'autre part, les maçons que je connais ont curieusement tous, absolument tous, le même discours: "On exagère beaucoup le pouvoir des loges". Ce discours étant à ce point systématique, unanime et millimétré me fait quand même songer à quelque chose de quelque peu appris..."


Je ne vais pas défendre tel ou tel grand maître de telle ou telle obédience. Un grand maître peut,  aussi bien qu'un apprenti maçon ou un profane, prononcer des sottises, asséner des mensonges éhontés ou tenir un discours raisonné, intelligent et sincère. 
Maintenant, il me semble que, peut-être, ton naturel suspicieux et ton a priori négatif sur la FM te font tordre quelque peu la logique. Car enfin, s'il est vrai qu"on exagère beaucoup le pouvoir des loges" - et la chose peut être vraie - , pourquoi veux-tu que les Maçons disent autre chose? Ne crois-tu pas, en ce cas, qu'il est un peu spécieux de trouver cette unanimité d'ordre sectaire et insincère? 
- Je suis membre d'un orchestre et je joue d'un instrument de musique.
- Ouais, ouais, c'est ce que prétendent tous les membres de l'orchestre. C'est ce qu'on vous a dit de répondre, non? Allez, allez, on ne me la fait pas... 
- Mais, mais, je vous assure!
- C'est ça, c'est ça, à d'autres.... 


Je le dis d'autant plus volontiers que je suis entièrement d'accord avec cette affirmation concernant le peu de pouvoir actuel de la FM en ce qui concerne les lois sociétales. 
Je vais te donner un exemple : le "mariage pour tous" et te faire part de ce que j'ai personnellement constaté. Un témoignage réel et sincère mais, bien sûr, très parcellaire. 
1. Pour de multiples raisons, il se trouve que j'ai toujours été favorable au mariage civil des couples homosexuels. Ce n'est pas là le sujet. 
2. Lorsqu'on a appris que la loi arrivait en discussion en France, nous en avons bien sûr causé dans ma loge. J'étais minoritaire. Cela n'a pas valeur de sondage, bien sûr, mais dans ma loge, la majorité des membres était opposée et avançait les arguments suivants : quid de la famille qui est le socle de la République? Quid de la procréation des enfants? Quid de l'éducation des enfants? 
3 Un de mes très proches amis, un artiste homosexuel membre du GO m'a parlé des débats parfois très houleux de sa loge et de certaines paroles homophobes qu'il y avait entendues (oui, oui!). Le plus rigolo étant d'ailleurs que cet ami n'était pas favorable au mariage homo. 
4 Bon. Finalement, la FM a soutenu la loi. A mon avis, la majorité a été très courte et j'ai même l'impression que la FM a finalement soutenu pour ne pas apparaître (la hooooonte!) comme étant à la traîne de la société civile. A vrai dire, je n'en sais trop rien. 
5. Mais dire que la FM a été à l'origine de cette loi, non. Et je dis non parce que la chose aurait été impossible. 


Concernant l'abolition de la peine de mort, autre sujet dont les hautes sphères de la FM s'attribuent le mérite, il me semble que l'Eglise catholique a cent fois plus milité et cent fois plus été présente sur le terrain pour obtenir cette abolition. La personnalité de Robert Badinter a été également un élément déterminant. Mais, bon, je n'étais pas frangin à l'époque et ne peux témoigner de rien.... sinon que je connais bien des maçons qui ne seraient pas opposés à son rétablissement. 


Ces réponses que je te fais, comme les exemples que je te donne, n'ont aucune valeur statistique, bien sûr. Je veux simplement te faire toucher du doigt le fait que les loges sont divisées par nature. C'est même le principe fondateur de la FM (le mythe d'Isis). Quelques principes les unissent, oui, mais aucune vision ponctuelle et précise sur tel ou tel sujet. La FM n'est ni une religion ni un parti politique.  
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 20 Mar - 12:41 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Quelques précisions que je crois utiles. 


1. On appelle "loge" un atelier d'une trentaine de membres aussi bien qu'une obédience de 50 000 membres. Cela ne facilite pas toujours la compréhension. 
2. Au Rite Français (le GO), les mamamouchis peuvent (je crois) donner des consignes et des avis concernant mille sujets, y compris ceux qui touchent à la société. On peut donc entendre un grand maître du GO s'exprimer sur tel ou tel sujet et le faire en son nom et en sa qualité de grand maître (ce qui pose souvent quelques problèmes en interne aux frangins du GO). 
3. Au Rite Ecossais (le DH, dont je suis membre), la chose est impossible car nos "hauts grades" n'ont qu'un pouvoir (absolu il est vrai) qui est celui de définir les éléments du Rituel. S'ils s'expriment sur d'autres sujets - et ils ne le font guère - ce sera en leur nom personnel uniquement et sans faire état de leur qualité de grand maître. Toute autre incursion dans la vie des ateliers leur est interdite, que ce soit dans les domaines philosophiques ou même administratifs (organisation d'un atelier, assurances, argent, etc.). A ce propos, j'ai personnellement assisté à une remise à sa place du grand maître de l'ordre par le modeste vénérable maître de l'atelier qui recevait le "grand" personnage. Un peu comme si un archiprêtre de province, en plein sermon, coupait la parole au Pape venu visiter sa paroisse et lui demandait de se taire au motif qu'il n'avait pas autorité pour s'exprimer sur tel ou tel sujet. 


Ceci pour te dire à quel point il est difficile de te répondre lorsque tu attaques la FM au motif qu'un grand maître a dit ceci ou cela. Je ne dis pas que tes attaques sont injustifiées car, bien sûr, elles peuvent être parfaitement légitimes! Je dis simplement que le fonctionnement de la FM est bien trop complexe pour qu'il soit possible de le résumer. En cela, les choses me semblent assez similaires avec l'Eglise qui peut être conduite par un pape conservateur et être constituée d'évêques ou de prêtres gauchisants. Lorsqu'on dit "l'Eglise est de telle ou telle opinion sur tel ou tel sujet", de quoi parle t-on? Des fidèles, des évêques, de la Curie, du pape? Et tu sais aussi bien que moi les diversités d'opinions qui peuvent exister entre ses différentes composantes de l'Eglise. 


Et je parle de l'Eglise Catholique puisqu'elle a inspiré les fonctionnements d'à peu près toutes les institutions civiles de l'Occident, jusqu'au fonctionnement des partis communistes... et de la FM! 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 963
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mar 20 Mar - 13:26 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Donc, pour résumer et faire court, le fait de se vanter d'avoir été à l'origine de pas mal de lois sociétales tout en affirmant concomitamment que l'on prête beaucoup trop de pouvoir aux loges, te semble logique, sensé et légitime.

Ben, tu vas être surpris: pas moi.

Etonnant, non ? (c).

Par ailleurs, ce que je trouve très critiquable dans la Franc-maçonnerie, c'est d'exercer un pouvoir sans assumer aucune responsabilité a posteriori. La preuve, lorsque l'on reproche quelque chose de factuelle - et donc de non discutable - à la FM, ce n'est jamais personne. C'est le GO (peut-être), c'est le DH (sans doute), la GLNF (sûrement), que sais-je encore... Avouons que c'est quand même bien pratique comme système pour n'être jamais responsable de rien.


Revenir en haut
tonton Kristobal



Inscrit le: 02 Mai 2014
Messages: 1 151

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 04:40 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

"les loges sont divisées par nature"

Oui, c'est son autre nom  Diabállô, Diábolos : Le Diviseur,  Celui qui divise.


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 963
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 10:20 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Et puis, j'oubliais l'essentiel :

Les francs-maçons en prison !

Ah mais !


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 12:05 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Tanguy, le profane de Pin-Pon, nous dit : "le fait de se vanter d'avoir été à l'origine de pas mal de lois sociétales tout en affirmant concomitamment que l'on prête beaucoup trop de pouvoir aux loges, te semble logique, sensé et légitime".


J'ai dit ça, moi? Logique et légitime, certainement pas... mais fichtrement humain, oui. Je n'applaudis donc pas à ce genre de comportement mais je n'y vois pas la trace de je ne sais quelle intention diabolique et malfaisante. De la bonne médiocrité humaine. 


Et, sans craindre la mauvaise note en dissertation, le Taxil de l'Ouest insiste : La preuve, lorsque l'on reproche quelque chose de factuel - et donc de non discutable - à la FM, ce n'est jamais personne. C'est le GO (peut-être), c'est le DH (sans doute), la GLNF (sûrement), que sais-je encore.


La preuve de quoi? Cet argument pourrait peser s'il était démontré que les obédiences partageaient les mêmes opinions et étaient fondées sur les mêmes règles de fonctionnement. Toi, tu prétends que la FM est un bloc. Bon. Mais, le fait que tu le prétendes ne suffit pas à faire de cette affirmation une vérité. Tu peux même le dire un peu plus fort et en fronçant les sourcils, ça ne changera rien au réel : la FM n'est pas un bloc. 
Comme chez les Chrétiens, nous avons nos catholiques et nos protestants, nos intégristes et nos gauchos en jean, notre Opus Dei et nos messes à la guitare, nos cardinaux et nos prêtres ouvriers, nos moines et nos popes mariés, nos spiritualistes solitaires et nos évangélistes télévisés. 
Et c'est pourquoi il y a tant d'obédiences différentes alors que tu ne me parles en fait que du GO que je connais finalement assez mal. 
Bien sûr, toute cette diversité est réunie dans "la Maçonnerie". Il y a un socle unitaire mais qui ne me semble pas concerner les reproches que tu fais à la FM. 


Que veux-tu que je te dise, Ô Tanguy mon ami? La FM que tu me décris et que tu n'aimes pas existe sans doute mais, crois moi, je ne l'ai jamais rencontrée. Et je n'ai aucune raison d'être insincère. 


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 12:10 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

tonton Kristobal a écrit:
"les loges sont divisées par nature"

Oui, c'est son autre nom  Diabállô, Diábolos : Le Diviseur,  Celui qui divise.


Tsssss, toujours ce manque de rigueur et de logique qui est la marque des esprits romantiques et des grands cœurs passionnés. 
Tonton, cher Tonton, cher noble et fougueux chevalier : le Diviseur n'est pas celui qui est divisé. S'il faut certes diviser pour régner, il convient de diviser les autres et non soi-même. Sinon, ça ne marche pas. 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 12:13 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Et puis, j'oubliais l'essentiel :

Les francs-maçons en prison !

Ah mais !


Il y en a, il y en a.....  (il parait même qu'ils obtiennent de plus belles cellules que les autres et que, en réalité, c'est eux qui dirigent la prison. Ils sont partout. Brrrrrrrrr). 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 12:18 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Il y a une accusation concernant la FM qui n'a jamais encore été faite ici. Je vais la résumer : le vrai pouvoir de la FM ne s'exprime pas dans les "loges bleues" (les trois premiers degrés) mais dans les sphères supérieures ignorées de tous et singulièrement des maçons de base qui n'y ont pas accès. En général, cet aspect du débat intervient lorsque les autres munitions ont été complètement consommées. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 12:22 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Dernière chose : je n'ai pas encore répondu à mon ami Tanguy au sujet du "doute". La question est belle et a été posée avec amitié. Alors, Ô Tanguy mon ami, je n'oublie pas cette question mais je la travaille un peu dans ma pauvre caboche avant de te répondre, d'autant que, sur d'autres sujets, mon bon Tonton s'était lui aussi inquiété de ma possible radicalisation. 
il faut que je m'introspecte un peu, même si ce verbe n'existe pas. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 963
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 15:09 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Comme personne ne parle pour personne car personne n'est représentatif de quoi que ce soit, et que c'est toujours une autres obédience qui est supposée être responsable de tout, je confirme que c'est un système idéal pour n'avoir jamais la moindre responsabilité dans quoi que ce soit.

Donc, comme dirait je ne sais plus qui, "quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, j'ai bien raison de penser ce que je pense"


Revenir en haut
tonton Kristobal



Inscrit le: 02 Mai 2014
Messages: 1 151

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 15:29 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Mais mon cher Amiral, tout d'abord convenez que la Logique des Anges n'entretient qu'un très lointain  rapport d'exactitude avec la Logique des hommes. Ensuite si les Loges sont divisées, on  peut  donc en déduire, sans contrevenir à la Logique formelle,  qu'elles travaillent à la division,   et c'est en cela qu'on peut les dire sous le signe de Satan et non pas Satan lui-même. Satan ne saurait être divisé contre lui-même. Mais ce dont il se sert pour diviser porte son signe,  et donc est divisé.  Quod erat demonstrandum.

Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 00:51 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Cher Tonton, vous vous méprenez car la Maçonnerie se veut d'Isis et non de Seth. Mais votre démonstration me plait car j'aime la pataphysique autant que le Beaujolais. Du coup, je me demande s'il n'est pas plus agréable d'avoir tort avec vous que raison avec bien d'autres. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 01:10 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Comme personne ne parle pour personne car personne n'est représentatif de quoi que ce soit, et que c'est toujours une autres obédience qui est supposée être responsable de tout, je confirme que c'est un système idéal pour n'avoir jamais la moindre responsabilité dans quoi que ce soit.

Donc, comme dirait je ne sais plus qui, "quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, j'ai bien raison de penser ce que je pense"


Tanguy, mon ami, je ne comprends pas. Pourquoi "veux-tu" que la FM soit un bloc? 
Je ne conteste pas que certains maçons et, pourquoi pas, certaines obédiences puissent ressembler à ce que tu détestes et dénonces. 


-Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né?
Reprit l'agneau, je tette encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point.
- C'est donc l'un des tiens.



Mais qu'est-ce qui te convainc à ce point que le DH, ton vieux Titanic ou encore les frangins anglais ou américains (qui n'ont jamais entendu parler du GO français ou de l'idée même de la laïcité à la française) puissent ressembler, justement, à ce et à ceux que tu exècres? 
J'ai beau te décrire ce que je connais, ce que je vis, ce que je vois de mes yeux, ce que je fais et pratique en maçonnerie depuis plus de dix ans, mais non. Tu persistes, mordicus, à me décrire une réalité que je ne connais pas, que ne vis pas, que je ne constate pas et que je ne pratique pas. 


Comment faire? 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 02:08 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

"Par ailleurs, et ne prends surtout pas en mauvaise part ce que je vais dire, mais ton discours, au fil des années, semble de moins en moins inspiré par le doute, mais plutôt par une certitude bien établie t'amenant même - c'est un exemple - à refuser simplement que l'on puisse ne pas aimer Mozart. Je le répète, c'est un exemple. De même que les révolutionnaires (1789, 1830 et 1848) qui sont tous, sans exception, que des voyous et/ou des imbéciles, jusqu'à Vichy (pardon) qui sont tous, sans exception, des "misérables", des "médiocres" et/ou des imbéciles, on ne peut pas dire que le doute soit une option, voire une préoccupation, particulièrement prégnante. Ce qui me fait dire qu'une fois que tu t'es forgé un avis - et ce quelque soit le sujet - on a à peu près autant de chance de te faire ne serait-ce que douter que de jouer de la flûte sur le Mont Tabhor dans l'espoir de voir réapparaitre Moïse. La conviction n'est pas un défaut, d'autant que, pour ce qui te concerne, elle est fondée sur de solides arguments non négligeables et je respecte tout à fait tes opinions, mais dire que tu fais preuve de doute me semble être une affirmation, disons, un peu "décalée" au regard de la réalité factuelle. 
"





Ah! Le doute. 
je vais commencer un peu lâchement en me trouvant quelques circonstances atténuantes. La plus notable est que, ici comme sur tous les forums du Net, la forme ne permet pas naturellement la nuance de même qu'il n'existe aucune méthode de débat la favorisant. Il faut être rapide (nous sommes tous confus lorsque nous sommes longs... et je suis désolé car je vais l'être encore une fois), incisif, forcer la réaction et, souvent, quelque peu provoquer. 
Ne sachant trop comment te répondre, je vais commencer par réagir à tes exemples en tentant de m'expliquer un peu. Ca ne répondra pas à ta question qui était d'ordre général, je sais, mais ce sera au moins un début, et puis ce sera poli. 


1. En réalité, je ne refuse pas que l'on "n'aime pas Mozart". Je le déplore. Mais il est vrai que je crois (c'est une question de foi, je le reconnais) que la beauté est accessible à tous et qu'il n'est pas question de goût dans tout cela. Il est vrai que je ne peux le démontrer et que je ne parviens pas à en douter. Avoue qu'il serait plus méprisant de répondre par le "Ah? Vous n'aimez pas Mozart? Aucune importance, Mozart s'en fout" que tu connais aussi bien que moi. C'est donc par considération et par respect de mes contemporains que je tiens leur indifférence au Beau pour une erreur. 
2. Tous les révolutionnaires, etc.. Il se trouve que j'ai toujours mis dans le même sac les acteurs des crimes et ceux qui, pour mille raisons navrantes, permettaient qu'ils soient commis. Voilà pourquoi je n'ai ni respect ni compassion particulière pour les révolutionnaires dévorés par leur maman-révolution ou pour les exaltés qui, incapables de réfreiner leur plaisir de théoriser, provoquent des drames épouvantables et, en passant, quelques centaines de milliers de morts. Voilà pour les "imbéciles". Quant aux voyous, il me semble inutile de justifier ma détestation de Marat, de Saint Just et des autres Conventionnels. Bon. De quels révolutionnaires n'ai-je pas parlé et à propos desquels un doute devrait naître dans mon esprit fatigué? 
Mais sache tout de même que j'ai également du respect et de l'admiration pour les malheureux Soldats de l'An II. Leur courage et leur abnégation forcent la considération. Même si j'aurais préféré que Brunswick les massacre à Valmy, ce qui aurait d'ailleurs évité aux derniers d'entre eux de se faire éventrer à Waterloo ou de finir aigris, déçus et demi-solde Vingt trois ou vingt quatre ans plus tard. 
Tanguy, mon ami, de quoi dois-je douter dans tout ceci? 
3. Vichy. On ne va pas y revenir. Tu connais mon point de vue. On peut en discuter argument contre argument et, pourquoi pas, tu peux me convaincre sur certains points de la justesse de tes propres réflexions. Mais sur les lois antisémites, ça, non, ça ne passe pas et ça ne peut pas passer. C'est à la fois trop con, trop criminel et trop immoral. Donc, sur ce dernier point, tu as entièrement raison, je ne parviens pas à douter. 


Tu me connais très bien et, en effet, je ne peux te cacher qu'une chose a peu à peu changé en moi depuis dix ou quinze ans. Et je ne crois pas que la Maçonnerie y soit pour quelque chose. Il se trouve que la fatigue me gagne. Une immense et sourde fatigue qui éteint peu à peu mon courage militant car, et je dois bien l'admettre, l'occident moderne se fiche complètement de ce que les gens comme moi peuvent apporter de positif et d'heureux, aussi modeste soit cette contribution. Je suis également fatigué par ce monde où les mots, parce que leur sens a été tordu et violé au nom d'idéologies diverses,  disent l'inverse de ce qu'ils étaient censés définir. Par conséquence, on ne peut même plus penser (la foi, la raison, la musique, l'amour, le social, etc.) à plusieurs. Même en Maçonnerie, la chose n'est pas aisée. Notre temps est devenu celui de l'imprécation et de la foi. 
Alors, si je crois rester bienveillant pour chaque individu, il est vrai que je ne prends plus la peine de ménager les généralités, les masses, les ensembles, etc en faisant l'effort de douter de ce qui me crève les yeux. Mais c'est davantage par fatigue, flemme et manque d'énergie que par conviction réelle. 
Finalement, le Centre du monde, c'est ça. Une virtualité où il est permis de penser ce que l'on veut en vivant comme on l'entend sans se préoccuper de ceux qui veulent exister autrement. Mais en ne verrouillant pas la porte d'entrée et en n'exigeant la production d'aucun visa à ceux qui voudraient venir y faire un peu de tourisme. Le Centre du monde accepte et reçois toute la misère du monde! 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 963
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 10:54 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

hms titanic a écrit:

Tanguy a écrit:


Comme personne ne parle pour personne car personne n'est représentatif de quoi que ce soit, et que c'est toujours une autres obédience qui est supposée être responsable de tout, je confirme que c'est un système idéal pour n'avoir jamais la moindre responsabilité dans quoi que ce soit.

Donc, comme dirait je ne sais plus qui, "quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, j'ai bien raison de penser ce que je pense"





Tanguy, mon ami, je ne comprends pas. Pourquoi "veux-tu" que la FM soit un bloc? 
Je ne conteste pas que certains maçons et, pourquoi pas, certaines obédiences puissent ressembler à ce que tu détestes et dénonces. 


-Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né?
Reprit l'agneau, je tette encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point.
- C'est donc l'un des tiens.



Mais qu'est-ce qui te convainc à ce point que le DH, ton vieux Titanic ou encore les frangins anglais ou américains (qui n'ont jamais entendu parler du GO français ou de l'idée même de la laïcité à la française) puissent ressembler, justement, à ce et à ceux que tu exècres? 
J'ai beau te décrire ce que je connais, ce que je vis, ce que je vois de mes yeux, ce que je fais et pratique en maçonnerie depuis plus de dix ans, mais non. Tu persistes, mordicus, à me décrire une réalité que je ne connais pas, que ne vis pas, que je ne constate pas et que je ne pratique pas. 


Comment faire? 



Je n'ai jamais dit que la Franc-maçonnerie était une sorte de truc monolithique - un "bloc" pour reprendre ton expression -. J'ai bien compris qu'il y a différentes loges qui ont des sensibilités différentes. Ce qui ne change rien au trafic d'influence auquel se livre les loges. Ce que je critique - bis repetita placens - c'est l'influence des loges dans la société et l'absence de responsabilité immuable et intolérable de ces dernières. Le système étant justement ingénieusement conçu pour cela. "Comme personne ne parle pour personne car personne n'est représentatif de quoi que ce soit, et que c'est toujours une autres obédience qui est supposée être responsable de tout, je confirme que c'est un système idéal pour n'avoir jamais la moindre responsabilité dans quoi que ce soit".

Et tu pourras bien en écrire long comme l'Encyclopædia Britannica, que ça ne changera rien à cela.

L'absence de responsabilité de gens qui décident dans l'ombre me fait horreur. Et il n'y a malheureusement pas que les Francs-maçons qui sont concernés par cela.

"Mais on exagère beaucoup le pouvoir des loges" (à reprendre en canon sur l'air des lampions).


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 293
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 13:49 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons Répondre en citant

Tu connais ce principe dialectique dont j'ai oublié le nom mais qui avait été théorisé par les Soviétiques durant les grandes purges et qui aboutissait à ce que l'impossibilité de prouver la culpabilité (d'un innocent) devienne la preuve même de sa culpabilité. 
Par exemple : 
- le fait qu'on ne puisse pas prouver l'ingérence malfaisante des loges est la démonstration même de leur duplicité. 
Et donc, cette variation amusante : si la FM était réellement innocente, on pourrait démontrer qu'elle est coupable. 


Ou encore : 
- Il y a beaucoup de policiers maçons. Mais ils refusent de faire sauter les pv de leurs frangins. 
- Comme ça on ne peut pas les accuser de manque de probité. C'est qu'ils sont fortiches, ces talopards! 


Ou encore : 
- L'absence de preuves démontre la capacité de l'accusé à les faire disparaître et, donc, l'énormité du complot auquel on est confronté. 


Mais, et c'est sans doute le plus rigolo dans toute cette affaire, c'est avec regret que je conteste ce que tu reproches à la FM puisque, personnellement, j'aimerais la savoir unie, noyautante et influente. 
Enfin, "ma" Maçonnerie, hein, pas celle des autres (les bobos du GO, les fachos de la GLNF et les curés de la GL) et même pas celle de mon obédience (tu penses, il y a plein de féministes!). La mienne, dont je suis le seul adepte!
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:20 (2018)    Sujet du message: Les Francs-maçons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Franc-maçonnerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17, 18  >
Page 16 sur 18

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com