Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Trucs épatants
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Musique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 17:30 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Ah, mais je suis persuadé qu'il existe d'agréables HLM.... tout en doutant un peu de la véracité de ton rêve ... je t'imagine davantage, pourquoi pas locataire, mais d'une villa sur la Côte, là où il fait également chaud toute l'année.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Juil - 17:30 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 19:00 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

hms titanic a écrit:

Talopard!

Pas d'cœur, mauvais fond, sale mentalité...... breton, quoi.

Ah, au fait, savais tu que Gershwin était un frangin? Ah, ça me fait plaisir de savoir que tu vas écouter de la musique maçonnique. Tu as bon goût, c'est la meilleure des musiques.





Oui, oui (c). Et Mozart aussi ! Entre autres.

Remarque, Bernstein est bien juif, il est donc logique, selon ton protocole de pensée, que j'aille écouter de la musique de synagogue, hein...

Gershwin au Temple et Berstein à la choule* !

'bécile, va !

Pffff...




*Choule: Synagogue en argot yiddish.


Revenir en haut
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 212
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 01:33 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Tanguy a écrit:
hms titanic a écrit:
Talopard!

Pas d'cœur, mauvais fond, sale mentalité...... breton, quoi.

Ah, au fait, savais tu que Gershwin était un frangin? Ah, ça me fait plaisir de savoir que tu vas écouter de la musique maçonnique. Tu as bon goût, c'est la meilleure des musiques.







Oui, oui (c). Et Mozart aussi ! Entre autres.

Remarque, Bernstein est bien juif, il est donc logique, selon ton protocole de pensée, que j'aille écouter de la musique de synagogue, hein...

Gershwin au Temple et Berstein à la choule* !

'bécile, va !

Pffff...




*Choule: Synagogue en argot yiddish.


Et voila le goy qui se met a être expert en Yiddisch


Schoul, ça n'est pas de l'argot. 
Schoul = école


On appelle la synagogue aussi Schoul parce que la synagogue est aussi l'endroit où les enfants vont au Talmud Torah (l'école où on apprend à lire l'hébreu et la Torah), l'équivalent du catéchisme. La synagogue n'est pas simplement un lieu de prière. C'est aussi un lieu où on peut faire des tas de choses. A Grenoble, il y a des expo de peinture, des repas comme le Shabbat des jeunes ou celui de certaines fêtes, il y a  des conférences...etc


Par ailleurs, même pour les adultes, il y a des cours de Torah mais aussi d'hébreu ou de tas de trucs. 


synagogue en hébreu se dit Baït Knesset autrement dit la maison (baït) du rassemblement ou de l'assemblée (knesset)


Schoul c'est la synagogue en Yiddisch
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 212
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 01:39 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Et si Bernstein est juif, Gerschwin était le pseudo de Jacob Gerschowitz et ne l'est pas moins. Les parents de Gerschwin venaient de Saint Petersbourg et sont partis pour fuir les pogroms de Russie
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 12:30 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Merci à M'âme Chou pour ces précisions. 

Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 11:51 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

A propos des blagues sur les musiciens, Môôôssieur Titanic a fait référence à divers instrumentistes. Et, j'avais dit que je reviendrai sur les contrebassistes - honteusement appelés "les ravis de la crèche" -.

S'il est de notoriété publique que les violonistes ont une oreille particulièrement aiguisée - ce qui est vrai - et qu'ils sont à même de dire qu'un "La 440" n'est pas exactement "440", j'avoue que j'ai trouvé encore mieux en la personne des contrebassistes.

Car si un "La 440" se trouve dans un registre médium, plus accessible à l'oreille humaine, j'ai toujours été subjugué par les contrebassistes capables de faire la différence entre le Mi grave de la contrebasse et le Fa se trouvant un demi-ton au-dessus du Mi. Pourtant, un demi-ton, ce n'est pas rien, mais dans ce spectre de fréquence qui flirte avec les infra-sons, à titre personnel, je suis incapable d'accorder le Mi grave d'une contrebasse. C'est obligatoirement une question d'habitude, puisque tous les contrebassistes accordent leur instruments, mais je suis toujours admiratif de ce qui me semble être une sorte de prodige !


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 12:50 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Tanguy a écrit:
A propos des blagues sur les musiciens, Môôôssieur Titanic a fait référence à divers instrumentistes. Et, j'avais dit que je reviendrai sur les contrebassistes - honteusement appelés "les ravis de la crèche" -.

S'il est de notoriété publique que les violonistes ont une oreille particulièrement aiguisée - ce qui est vrai - et qu'ils sont à même de dire qu'un "La 440" n'est pas exactement "440", j'avoue que j'ai trouvé encore mieux en la personne des contrebassistes.

Car si un "La 440" se trouve dans un registre médium, plus accessible à l'oreille humaine, j'ai toujours été subjugué par les contrebassistes capables de faire la différence entre le Mi grave de la contrebasse et le Fa se trouvant un demi-ton au-dessus du Mi. Pourtant, un demi-ton, ce n'est pas rien, mais dans ce spectre de fréquence qui flirte avec les infra-sons, à titre personnel, je suis incapable d'accorder le Mi grave d'une contrebasse. C'est obligatoirement une question d'habitude, puisque tous les contrebassistes accordent leur instruments, mais je suis toujours admiratif de ce qui me semble être une sorte de prodige !


Bon, heu, c'est moi qui les appelle ainsi lorsque je veux résumer leur légende. Il y a un fond de vérité mais qui ne décrit que leur comportement car il va de soi que ces artistes font preuve, comme tous les autres, de vivacité d'esprit et d'engagement. 


Ah, oui, l'accord. 


Tu as raison, ces cordes gravissimes - et les contrebassistes "classiques" viennent souvent avec leur Cinq cordes (un do grave supplémentaire.... sous le mi) - sont presque inaudibles. Il faut cependant les accorder car si la différence entre un mi grave et un fa n'est pas évidente dans ces abysses, il va de soi qu'un contrebassiste jouant un mi sous un accord de fa donné par l'orchestre produira une catastrophe que même le Bitru(c) du public entendra. 
Et bien justement, c'est à peu près comme ça qu'on s'accorde. 


1. Le la. 
2. Les autres cordes en "double cordes". 


Le la une fois accordé servant de référence, les autres cordes sont accordées, de proche en proche, en double sons. Un accord produisant sa couleur et des battements spécifiques, se mémorise immanquablement. 
Quant aux contrebassistes, ils vérifient l'accord en jouant des harmoniques qui feront résonner les cordes graves aux octaves supérieures. 
Et ce sont d'ailleurs toutes ces doubles cordes "à vide" et ces notes harmoniques qui produisent le son si particulier d'un orchestre en train de s'accorder. 


Mais il reste un mystère. Comment font les timbaliers pour accorder leurs instruments? Parce que là, en effet, il est admirable de faire la différence entre un bref boum très grave et un autre bref boum très très grave (il n'y a pas d'archet pour faire durer la note à accorder). Lorsqu'on joue le répertoire allant jusqu'à la moitié du XIXe, les timbales (deux le plus souvent) sont accordées en quartes. Il peut alors suffire de jouer assez rapidement "sol-do" (par exemple) pour corriger l'intervalle entre ces deux notes, un intervalle particulièrement connu (l'intervalle de quarte, tout le monde le connait et le reconnait même sans l'avoir appris). La note la moins grave servant de référence. Mais, lorsque la musique est plus récente, lorsqu'il y a trois ou quatre timbales et que les intervalles n'ont rien de classique, la difficulté s'en trouve accrue. Je suppose que les timbaliers procèdent de même. Partant de la note la plus aiguë (la mieux audible) ils vont rechercher des intervalles qu'ils ont mémorisés (en classe de solfège) et accordent les autres timbales. Bon.... aujourd'hui, ils viennent en général avec un accordeur électronique. Ahem. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:02 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Encore un mot. 

En principe, le la de référence (le La 442 pour les orchestres) est d'abord donné au violon solo par le hautbois (et son discret accordeur électronique). Le violon solo, debout, accorde son La et le transmet aux collègues cordes (le plus souvent en commençant par les contrebasses). Une fois tous les La accordés, on passe aux autres cordes en double cordes. Une fois l'accord réalisé, le violon solo fait signe au hautboïste qu'il peut accorder la "petite harmonie" (certains orchestres commencent l'accord par les vents) et s'assied. Les bois une fois accordés, le hautbois solo donne un sib, et c'est au tour des cuivres et des timbales de s'accorder. 


C'est en général au moment du Sib que le chef termine le café (ou le Whisky) qu'il avalait goulument derrière la porte des coulisses. 


Ca y est, le concert peut commencer. 


Maintenant, et les habitués des salles de concert le savent, les orchestres les plus prestigieux mettant un point d'honneur à s'accorder très rapidement, le rituel de l'accord que je décris passe inaperçu. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:47 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Ah oui ! Les timbales ! Là, on entre de plain-pied dans la quatrième dimension !

Merci à mon ami Titanic pour toutes ces précisions qui, généralement, passent complètement inaperçues, mais qui, moi, me passionnent.

Pour la contrebasse (quatre cordes), j'admets que j'ai souvent tenté d'en jouer, car, comme c'est un instrument incontournable dans le jazz et que leurs quatre cordes sont identiques aux quatre cordes graves de la guitare (Mi, La, Ré, Sol), c'est drôlement tentant de mettre ses grosses papattes là-dessus rien que pour essayer (je ne connais aucun guitariste qui a résisté à l'appel de la basse, puis de la contrebasse !).

Pour la basse électrique, si elle n'est pas "fretless" (basse dont le manche est lisse, comme le violon, violoncelle et contrebasse et donc, sans frettes), ça va, car lorsqu'on pose le didi sur la troisième case de la corde de Mi, ça donnera, toujours et invariablement, un Sol. En revanche, dès qu'il n'y a plus de frettes (de "cases"), c'est là que les soucis arrivent ! Parce qu'on est obligé de "construire" son Sol en posant le didi à l'endroit où il devrait (notez le conditionnel, il a vraiment son importance) se trouver. Et là, le un non-initié sort (très) rarement un Sol. Il sort, au mieux, un vague truc qui se trouve entre le Fa dièse et le Sol et qui n'est pas répertorié dans la musique occidentale qui, rappelons-le, ignore superbement la notion de quart de ton.

Le guitariste s'en retourne donc, assez dépité, à son instrument, sous le regard goguenard du contrebassiste à qui rien n'échappe.


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:05 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Mais pourquoi donc tenir à poser le Didi (qui, rappelons-le, est immense) sur une corde? Serait-il devenu funambule et nous aurait-il caché cette part nouvelle et surprenante de ses talents si multiples? Et puis, pourquoi vouloir jouer de la basse électrique alors que la contrebasse existe? C'est pour avoir de la lumière? Le téléphone? Le chauffage? La climatisation?

hin hin hin


Bon, plus sérieusement, Ô Tanguy mon ami, reconnaissons qu'il est sans doute plus facile d'accorder un instrument avec un archet (le son peut être continué pendant que l'on tourne la cheville jusqu'à obtention du miracle espéré) qu'avec un instrument à cordes pincées. Honneur, donc, aux Jazzeux et aux Rockeux. Mais, d'ailleurs, en Jazz, les contrebassistes prennent-ils leur archet pour s'accorder?

Dernière question : pourquoi, à la basse électrique, ne pas utiliser un accordeur électronique? Les clavecinistes et les harpistes n'hésitent pas à le faire. C'est rapide, c'est efficace et puis, l'ego (si tant est qu'il soit en question), sur scène, on s'en fiche un peu, non?
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:07 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

J'adore cette expression de chef d'orchestre :

En répétition, un passage est joué par les musiciens. Le chef arrête et, très calme, avec un ton un peu docte, s'adresse ainsi aux musiciens :
- Laid...... mais faux.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:21 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

"pourquoi, à la basse électrique, ne pas utiliser un accordeur électronique ?"

De la part d'un taliban fanatiquement nostalgique qui déteste le modernisme, la modernité, le temps présent et tout ce qui touche, de près, de loin, directement, indirectement ou de façon connexe à une quelconque vision du progrès, la question est plaisante.

Saint Orgue Hammond, protégez-nous des grandes dents du Tormada d'Etretat. Epargnez-nous sa vindicte et ses homélies passéistes. Acceptez nos prières et accordez-nous les grâces nécessaires de n'êtes point confrontés à ses imprécations et à sa Kulture despotique et obligatoire. Saint Orgue, vous qui ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper, éloignez de nos fragiles résolutions l'esprit Malin de celui qui règne sur le Monde et le Siècle et qui a poussé la duplicité jusqu'à faire douter de son existence. Amen.


Dernière édition par Tanguy le Jeu 15 Sep - 17:42 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:35 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Mais enfin! Mais enfin! L'orgue Marcel n'a rien à voir là dedans et tes incantations satanistes sont inutiles!

Je hais la modernité..... mais je vénère le Progrès! Bon sang d'bonsoir, c'est tout d'même pas compliqué à comprendre!

Bref, j'applaudis lorsqu'un claveciniste utilise l'électronique avant de jouer Couperin ET je me bouche les oreilles lorsqu'un z'artiste en transe tape sur un fût de bois une pulsation répétitive sortie tout droit d'un vague et tribal répertoire néandertalien (ne selt de coulil, il faut paltil a point).
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:45 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Tiens, j'imagine très bien le Donald Trump en train de jouer de l'Orgue Hammond pour accompagner un quatuor vocal de militants de son parti.

Bon, je sais bien qu'il est idiot de se demander comment on peut être Persan, mais, tout de même, comment toi - TOI! - peux-tu apprécier l'instrument de Charly Oleg?

Je sais bien, il y a Rhoda Scott et puis cette scène du Samouraï, mais, tout de même.... à part ça.....
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 17:44 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Un claveciniste... L’électronique...

Non ? Rien ?

Vraiment rien ?

Tout est normal ?


Bon.

Puisque tout est normal, je suppose que l'Alpha et l'Oméga de la culture Havraise ne verra aucun inconvénient à ce que Bach, sa musique baroque et son clavecin ne soit revisités par le progrès électronique de Monsieur Albert Moog.

Je ne manquerai évidemment pas d'y revenir.



(Et je ne veux pas entendre un truc du genre "awimécépapareil", hein !)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 23:03 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

C'est qui, ça, Albert Moog? 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Ven 16 Sep - 16:21 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Robert Moog - et non "Albert", crétin que je suis ! - est un ingénieur électronicien qui inventa, dans les années 60, ce que l'on appelle aujourd'hui, le synthétiseur. Jusque dans les années 70, on appelait d'ailleurs ce clavier "un moog".

Voilà une photo du premier "Moog" qui date du début des années 1960.


Et accessoirement, voilà ce que l'on pouvait faire avec cet ancêtre des synthétiseurs actuels.




Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 16 Sep - 16:58 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Bon.

Tanguy, mon ami, peux-tu me donner l'adresse de Robert Moog? J'ai deux ou trois choses à lui dire bien en face. Je pense même aller le visiter avec quelques amis.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Ven 16 Sep - 19:00 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

Regardez ça, comme il est teigneux, l'autre, là

Bon, ben puisque c'est ainsi, je vais vous raconter ma vie !

Ah mais !!

Moi, j'adore les synthétiseurs !  Je sais que tous les musiciens, ou presque (seuls les claviéristes les aiment, et encore, pas tous...) détestent ces instruments,  Et quels que soient leurs tendances - classique, jazz, rock, etc... - ils ne peuvent pas entendre le son d'un synthé ! Ca les agresse. C'est comme ça, inutile de tenter de transiger, y'a qu'à voir l'autre teigneux pour s'en convaincre...

Comme je le disais, j'adore ces instruments - comme j'aime d'ailleurs, tous les instruments ou presque -. Ca a même pour inconvénient majeur de prendre BEAUCOUP de place. Parce qu'entre les guitares, les basses, les amplis et les racks d'effets, ça fait déjà beaucoup. Mais quand en plus, on rajoute les claviers (alors que je ne suis absolument pas claviériste !) piano classique et droit, piano électrique (Fender Rhodes), orgue (j'avais un orgue Yamaha des années 70 dont je me suis débarrassé il y a quelques années. Il prenait vraiment trop de place), clavinet (Hohner D6) et les synthétiseurs (Yamaha DX7, Roland D50, Korg M1...), ainsi que tous les autres instruments que j'ai achetés depuis une bonne trentaine d'années (sax, trompette, violon et même contrebasse ! Et j'en passe...). J'envisage désormais, soit de déménager, soit de pousser les murs chez les voisins.

Et encore, mes moyens m'interdisent d'avoir un vrai Moog - j'aimerais avoir un Moog 55 qui date du milieu des années 70 et dont se servait Keith Emerson, pionnier dans ce domaine. Ainsi, qu'évidemment, un orgue Hammond B3. Mais, là encore, quand on songe au prix de ces choses-là, je me fais l'effet d'un naïf amateur de peinture qui s'imagine un jour posséder un Van Gogh...

Bref, la vie est mal faite. Entre un appartement trop petit, des ambitions trop grandes et des moyens peu en rapport avec tout cela, vous savez enfin pourquoi je suis foncièrement méchant et misanthrope et la causalité de ma venue, d'abord sur Minitel, puis sur Internet, afin de persécuter mes contemporains ! Les poussant, si possible au suicide.


Dernière édition par Tanguy le Ven 16 Sep - 21:57 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 16 Sep - 20:06 (2016)    Sujet du message: Trucs épatants Répondre en citant

C'est certain, l'Homme de Brest aime la musique. Bon. Et je n'ai rien de désagréable à ajouter à son propos, d'autant que la fascination boulimique pour les instruments ne date pas d'hier.


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:28 (2018)    Sujet du message: Trucs épatants

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Musique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com