Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ragoûts divers et variés
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Cuisine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 05:11 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

C'est un merveilleux ragoût qui tient de la daube et qui évoque le civet, tant ses parfums puissants méritent qu'on la traite comme un plat de gibier.

Il faudra prévoir une joue pour deux personnes, c'est ainsi, un os à moelle par convive et un de plus par principe. Bien sûr, une bonne bouteille de vin rouge, un grand verre de fine, un autre de vieux Porto, un fort bouquet garni, de la poitrine fumée découpée en gros dés - parce qu'il serait mesquin de la détailler en minuscules lardons - du poivre en grande quantité, de l'ail sans parcimonie, un pain de campagne levé au levain - puisqu'en ces temps médiocres, il faut user de pléonasmes pour espérer se régaler - et des olives noires à la Grecque.

Il faudra tout d'abord découper la joue en morceaux de taille idéale. Qu'elle est donc la taille idéale d'un morceau de joue, me demanderez-vous?  Mais, c'est très simple : Il faut obliger le convive à utiliser son couteau tout en lui donnant l'illusion gourmande qu'il pourrait avaler une bouchée entière. On formera donc des morceaux trop gros pour être gobés mais toutefois suffisamment modestes pour qu'ils soient coupés à regret. On jette alors la viande, non farinée, dans une belle cocotte ancienne au cœur même d'un grésillement de graisse d'oie ou d'huile d'olive. Aussitôt, on ajoute les dés de lard et, pendant que les choses prennent une belle tournure, c'est à dire une couleur appétissante, on ouvre la bouteille de vin. Un vin puissant que l'on goûte avant d'en recouvrir les viandes. Et puis, parce que tout ceci sent très bon, on verse sans façon la fine et le Porto, on ajoute le bouquet garni, l'ail écrabouillé et l'on place, bien au milieu, l'os à moelle que mérite amplement ce plat.

Il me faut maintenant faire une courte parenthèse : Nous, en Normandie, avons pour tradition de flamber les choses afin de nous souvenir des jours heureux, de la place du vieux Marché, de la belle cité médiévale de Rouen et d'ainsi honorer la mémoire de l'évêque Cauchon dont le nom délicieux évoque ces mâles agapes que les Bretons ignorent.

Bien. Reprenons.

Deux ou trois heures de cuisson seront nécessaires pour que la joue devienne tendre comme le mollet d'un ange. Et tendre ne veut pas dire molasse, extravasé, dépiauté voire dépiché! Mille fois non! Il faudra donc goûter, chaque demie heure, puis chaque quart d'heure, puis chaque minute, afin de surveiller la cuisson de cette viande admirable. Chaque morceau doit à la fois se tenir au bout de la fourchette et pouvoir être mâché aisément entre les gencives d'un centenaire. C'est précis!

Mais, trois quarts d'heure avant de servir, on mettra tout de même les os à moelle, frottés de gros sel, à cuire dans une eau frémissante. De plus, on jettera dans la cocotte, par poignées, des olives noires, dénoyautées préalablement une à une et, enfin, on fera une chose un peu surprenante : Verser dans la cocotte deux ou trois cuillères de chapelure. Oui mes amis, la chapelure va fondre et épaissir la sauce sans peser sur la digestion parfois difficile des plus fragiles de nos convives. Et puis, l'idée m'a été suggérée par Agamemnon en personne, un carré de chocolat noir viendra colorer l'ensemble et le rendre noir et rutilant comme une 15 Citroën.

Pour envoyer, une dernière opération s'impose. On fait griller de larges tartines de pain sur lesquelles on étale copieusement de la moelle. Pour le service, chacun prendra une de ces tartine qu'il disposera au milieu de son assiette. La daube, généreuse et charnelle sera déposée dessus pendant que l'on versera dans de grands verres un robuste Châteauneuf.

Voilà ce que c'est d'écrire la nuit, lorsque tout hulule dans les bois et que la faim qui tenaille excite l'imagination!


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 9 Fév - 05:11 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
abc



Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 4 767
Localisation: chalon sur saone

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 09:29 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

le carre de choc dans tout ragout au vin rouge et l'indispensable c a cafe de concentre de tomate... he he ! c'est que je sais faire cuire un oeuf, moi.
bon le carre de choc, je le bouffe et le concentre j'oublie  trois  fois sur deux de le mettre, mais c pas une raison.
dans le coin, la, chez moi ou j'habite quoi, si vous dites a un vigneron que vs cuisinez avec du bon vin, le sien en particulier, il vous sort de chez lui a coups de fusil, quand il en a un, bien sur. sinon, a coups de pompe au derriere ! d'ailleurs, il faut tjrs se mefier de ces vignerons qui ne rigolent pas avec leur vin, mine de rien. les plus terribles seront ceux qui vous serviront leur blanc en aperitif avec des noix ou du cassis. parfois les deux. je n'explique rien mais surveillez alors leur regard... un peu sour(noix) sur le coup !
puisqu'on en est aux delicates recettes au vin corsé, qui veut la recette des oeufs en meurette?

vous noterez que sur la photo, il ne s'agit pas de l'oeuf en meurette du sagouin de base, qui nous poche les oeufs avant de servir ! honte a ceux la, je le dis tout net !
_________________
la fière burgonde


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 10:17 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Tiens, revoilà le syndicat des Gloutons, l'amicale des Goulus, le gang des Voraces, les membres fondateurs de l'association pour la fourchette dans tout ses états, et plus si affinités, qui viennent nous entretenir de leur passion forcément dévorante.

Attendez la prochaine prise de sang que l'on parle de votre glycémie et votre cholestérol, tas de goinfres ! Very Happy


Revenir en haut
abc



Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 4 767
Localisation: chalon sur saone

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 10:44 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

ah ben ca, mon bon tonton, si vous attendrez qu'il en tombe un bout de ma bonne gamelle , vous ne risquez ni la glycemie, ni le cholesterol et autres joyeusetes !, rien ! en anglais: nothing !

ah ca, si  la deception et/ou la convoitise pouvaient se mesurer dans le sang...j'en vois un dont les resultats d'analyse feraient un triomphe ! du jamais vu! de l'exceptionnel, du grandiose !


je peux vous le garantir.
_________________
la fière burgonde


Dernière édition par abc le Mer 9 Fév - 12:56 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 10:56 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Et voilà, il n'aura (Jones) pas fallu attendre longtemps pour que le masque tombe. Sous des airs affables et épicuriens, ce tas de goinfres n'est au fond que vilénie et méchanceté.

Pour prendre un exemple, au hasard, la fière burgonde autoproclamée, non contente de nous mettre une photo d'œufs en meurette - à 7h du mat', lorsque vous vous réveillez, ça inspire... - et de nous entretenir de ses talents culinaires, il faut qu'elle soit sélective dans la crise de foie et l'indigestion. Si tu n'es pas accrédité par le Conseil Supérieur des Gloutons Réunis, tu peux te brosser, tu suceras des cailloux !

Ah, on a la générosité sélective et l'ostracisme débridé, en Burgondie !

Bon, allez, je vais prendre un café, tiens...


Revenir en haut
abc



Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 4 767
Localisation: chalon sur saone

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 13:04 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

plait-il?
 hein?
comment ?

_________________
la fière burgonde


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 13:33 (2011)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

hms titanic a écrit:

C'est un merveilleux ragoût qui tient de la daube et qui évoque le civet, tant ses parfums puissants méritent qu'on la traite comme un plat de gibier.

Il faudra prévoir une joue pour deux personnes, c'est ainsi, un os à moelle par convive et un de plus par principe. Bien sûr, une bonne bouteille de vin rouge, un grand verre de fine, un autre de vieux Porto, un fort bouquet garni, de la poitrine fumée découpée en gros dés - parce qu'il serait mesquin de la détailler en minuscules lardons - du poivre en grande quantité, de l'ail sans parcimonie, un pain de campagne levé au levain - puisqu'en ces temps médiocres, il faut user de pléonasmes pour espérer se régaler - et des olives noires à la Grecque.

Il faudra tout d'abord découper la joue en morceaux de taille idéale. Qu'elle est donc la taille idéale d'un morceau de joue, me demanderez-vous?  Mais, c'est très simple : Il faut obliger le convive à utiliser son couteau tout en lui donnant l'illusion gourmande qu'il pourrait avaler une bouchée entière. On formera donc des morceaux trop gros pour être gobés mais toutefois suffisamment modestes pour qu'ils soient coupés à regret. On jette alors la viande, non farinée, dans une belle cocotte ancienne au cœur même d'un grésillement de graisse d'oie ou d'huile d'olive. Aussitôt, on ajoute les dés de lard et, pendant que les choses prennent une belle tournure, c'est à dire une couleur appétissante, on ouvre la bouteille de vin. Un vin puissant que l'on goûte avant d'en recouvrir les viandes. Et puis, parce que tout ceci sent très bon, on verse sans façon la fine et le Porto, on ajoute le bouquet garni, l'ail écrabouillé et l'on place, bien au milieu, l'os à moelle que mérite amplement ce plat.

Il me faut maintenant faire une courte parenthèse : Nous, en Normandie, avons pour tradition de flamber les choses afin de nous souvenir des jours heureux, de la place du vieux Marché, de la belle cité médiévale de Rouen et d'ainsi honorer la mémoire de l'évêque Cauchon dont le nom délicieux évoque ces mâles agapes que les Bretons ignorent.

Bien. Reprenons.

Deux ou trois heures de cuisson seront nécessaires pour que la joue devienne tendre comme le mollet d'un ange. Et tendre ne veut pas dire molasse, extravasé, dépiauté voire dépiché! Mille fois non! Il faudra donc goûter, chaque demie heure, puis chaque quart d'heure, puis chaque minute, afin de surveiller la cuisson de cette viande admirable. Chaque morceau doit à la fois se tenir au bout de la fourchette et pouvoir être mâché aisément entre les gencives d'un centenaire. C'est précis!

Mais, trois quarts d'heure avant de servir, on mettra tout de même les os à moelle, frottés de gros sel, à cuire dans une eau frémissante. De plus, on jettera dans la cocotte, par poignées, des olives noires, dénoyautées préalablement une à une et, enfin, on fera une chose un peu surprenante : Verser dans la cocotte deux ou trois cuillères de chapelure. Oui mes amis, la chapelure va fondre et épaissir la sauce sans peser sur la digestion parfois difficile des plus fragiles de nos convives. Et puis, l'idée m'a été suggérée par Agamemnon en personne, un carré de chocolat noir viendra colorer l'ensemble et le rendre noir et rutilant comme une 15 Citroën.

Pour envoyer, une dernière opération s'impose. On fait griller de larges tartines de pain sur lesquelles on étale copieusement de la moelle. Pour le service, chacun prendra une de ces tartine qu'il disposera au milieu de son assiette. La daube, généreuse et charnelle sera déposée dessus pendant que l'on versera dans de grands verres un robuste Châteauneuf.

Voilà ce que c'est d'écrire la nuit, lorsque tout hulule dans les bois et que la faim qui tenaille excite l'imagination!



Bon, maintenant il faut quand même être honnête, je ne connais qu'une chose qui soit plus extatique que de lire une recette donnée par HMS Titanic, c'est de le voir faire la cuisine !

J'ai eu cette chance ! Et je peux assurer que le Normand aux fourneaux, c'est quelqu'un ! Okay


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 04:06 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Oh, c'est tout simple, une sorte de goulash; et c'est hongrois, ce que mon ami, Attila (mais oui, où veux-tu qu'y soit), le Hun de l'Ouest, devrait apprécier. 


Il faut tout d'abord une joue de bœuf que l'on aura attendrie, soit en lui disant qu'elle est la plus belle, soit en chevauchant, assis sur elle, de steppe en steppe, pillant une abbaye par ci ou incendiant un village par là pendant une bonne quinzaine. 


Cette opération réalisée, il devient possible de découper la petite joue en morceaux raisonnables que l'on s'empresse de colorer avec de la graisse d'oie dans le fond d'une cocotte. Alors, et comme s'il s'agissait de farine, on saupoudre généreusement de paprika - deux cuillères à potage - et on poivre comme si nos vies en dépendait. Et on mélange avec la vigueur d'une petite vieille préparant l'aligot. On peut alors verser une purée faite d'un oignon monstrueux et de trois modestes gousses d'ail. Six ou sept tomates, trois feuilles d'excellent laurier, peut-être un verre d'eau, un truc ou deux trainant dans la cuisine et provenant du dîner de la veille ( un fond de sauce, le dernier petit jus d'un rôti, que sais-je!) et l'affaire est faite! 


Deux heures de douce ébullition. 


Des esthètes - ceusses qui disent "un" goulash et non "une" goulash - ajouteront des tas de choses distinguées, moi pas, car je deviens un genre de brute lorsque je cuisine dans les vapeurs poivrées des plaines de l'Europe Centrale. Mais, bon, on peut jeter quelques petits oignons grelots, du cumin, de l'origan ou d'autre trucs qui distraient de l'essentiel... 


J'ai presque honte de vous livrer, mes amis, une recette aussi sommaire. Mais je vous assure que le résultat est prodigieux, c'est à dire immérité puisque, sans vous être donné le moindre mal, vous obtenez un met absolument délicieux, onctueux et puissant. Il suffit de penser à mettre la cuisinière en route deux heures avant le dîner, puis de retourner à ses occupations. 


Une suggestion : plutôt que d'accompagner ce ragoût avec des pommes de terre - comme le veut l'usage -, choisissez des macaronis de bonne marque qui seront présentés al dente et juste beurrés. 


Un vin du Sud Ouest? Un Bergerac un peu robuste? ..... Ou mieux, un vin blanc, bien sûr! 


Je n'ose pas proposer un Tokay, car il est rare d'en disposer dans sa cave... Et puis, après tout, ce n'est pas une vraie goulash, alors.... 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 04:15 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Tiens, pendant que j'y suis (et que...), j'en profite pour préciser un point important! Lorsque je parle d'une cocotte, je fais allusion à un épais et assez large récipient, si possible en cuivre ou en fonte et disposant d'un couvercle. Je ne parle jamais d'une "cocotte minute".  


Par pitié, si vous possédez une cocotte minute, jetez-là! On ne fait rien de vraiment bon dans ces machins qui, prétendant nous faire gagner du temps, nous en font finalement perdre - tuant saveurs et parfums! - puisque le plat obtenu ne vaut pas la peine qu'on s'est donné en le réalisant.  


D'ailleurs, plutôt que de chercher à atteindre des températures dépassant les cent degrés comme avec une cocotte minute, celui qui concocte un ragoût va, au contraire, vouloir contenir la chaleur le plus possible sans pour autant interdire l'ébullition. Et c'est (aussi) pourquoi les couvercles des cocottes sont agrémentés de reliefs permettant qu'on leur verse un peu d'eau, ce qui refroidira légèrement l'ustensile. Le ragoût cuira longuement et la sauce ne s'évaporera pas pour autant. 


  
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Margaux



Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 1 149
Localisation: Lamorlaye

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 09:37 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

abc a écrit:
le carre de choc dans tout ragout au vin rouge et l'indispensable c a cafe de concentre de tomate... he he ! c'est que je sais faire cuire un oeuf, moi.bon le carre de choc, je le bouffe et le concentre j'oublie  trois  fois sur deux de le mettre, mais c pas une raison.
dans le coin, la, chez moi ou j'habite quoi, si vous dites a un vigneron que vs cuisinez avec du bon vin, le sien en particulier, il vous sort de chez lui a coups de fusil, quand il en a un, bien sur. sinon, a coups de pompe au derriere ! d'ailleurs, il faut tjrs se mefier de ces vignerons qui ne rigolent pas avec leur vin, mine de rien. les plus terribles seront ceux qui vous serviront leur blanc en aperitif avec des noix ou du cassis. parfois les deux. je n'explique rien mais surveillez alors leur regard... un peu sour(noix) sur le coup !
puisqu'on en est aux delicates recettes au vin corsé, qui veut la recette des oeufs en meurette?

vous noterez que sur la photo, il ne s'agit pas de l'oeuf en meurette du sagouin de base, qui nous poche les oeufs avant de servir ! honte a ceux la, je le dis tout net !

oh...formidable...ça change du café solitaire du matin! Bizzz ABC contente de vous revoir parmi nous

Revenir en haut
MSN
Margaux



Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 1 149
Localisation: Lamorlaye

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 23:05 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

hms titanic a écrit:
Tiens, pendant que j'y suis (et que...), j'en profite pour préciser un point important! Lorsque je parle d'une cocotte, je fais allusion à un épais et assez large récipient, si possible en cuivre ou en fonte et disposant d'un couvercle. Je ne parle jamais d'une "cocotte minute".  

Par pitié, si vous possédez une cocotte minute, jetez-là! On ne fait rien de vraiment bon dans ces machins qui, prétendant nous faire gagner du temps, nous en font finalement perdre - tuant saveurs et parfums! - puisque le plat obtenu ne vaut pas la peine qu'on s'est donné en le réalisant.  


D'ailleurs, plutôt que de chercher à atteindre des températures dépassant les cent degrés comme avec une cocotte minute, celui qui concocte un ragoût va, au contraire, vouloir contenir la chaleur le plus possible sans pour autant interdire l'ébullition. Et c'est (aussi) pourquoi les couvercles des cocottes sont agrémentés de reliefs permettant qu'on leur verse un peu d'eau, ce qui refroidira légèrement l'ustensile. Le ragoût cuira longuement et la sauce ne s'évaporera pas pour autant. 


  

Je viens d'en acheter une neuve en fonte- n'oubliez pas de faire bouillir du lait dedans ( car pour la première utilisation ça évite que les aliments attachent au fond) faire bouillir le lait 5 mn  , le jeter et passer la cocotte à l'eau-jamais la laver avec un grattoir surtout!!!!

Revenir en haut
MSN
Margaux



Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 1 149
Localisation: Lamorlaye

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 23:02 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Je commence un pot au feu classique...

A Noter: quand vous mettez un ou deux oignons piqués de clous de girofle, mettez les SANS LES EPLUCHER !
c'est un truc de ma grande mère Tchèque , car l'oignon épluché absorbe trop vite le délicieux bouillon que l'on dégustera le soir...et surtout il donne une jolie couleur un peu orangé au bouillon !!!


Revenir en haut
MSN
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Sam 15 Nov - 10:38 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Margaux a écrit:

Je commence un pot au feu classique...

A Noter: quand vous mettez un ou deux oignons piqués de clous de girofle, mettez les SANS LES EPLUCHER !
c'est un truc de ma grande mère Tchèque , car l'oignon épluché absorbe trop vite le délicieux bouillon que l'on dégustera le soir...et surtout il donne une jolie couleur un peu orangé au bouillon !!!



J'admets que concernant le pot-au-feu, j'ai beaucoup plus de facilité à le manger qu'à le faire !

Plus sérieusement, le pot-au-feu est un plat énigmatique, comme la blanquette de veau ou le boeuf bourguignon, car tu as beau suivre la recette à la lettre, le résultat sera soit bon, soit médiocre, sans pour autant changer quoi que ce soit !

Ainsi, ma maman - Maman Tanguy, femme courageuse qui a eu la grande difficulté d'élever un sagouin de légende - faisait un boeuf bourguignon à se damner. Et, sans que je n'aie jamais su pourquoi, le mien était moyen tandis que le sien était divin. Et ce alors que je suivais sa recette à la virgule près.

Un mystère qu'on vous dit...


Revenir en haut
Margaux



Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 1 149
Localisation: Lamorlaye

MessagePosté le: Sam 15 Nov - 11:33 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Margaux a écrit:
Je commence un pot au feu classique...

A Noter: quand vous mettez un ou deux oignons piqués de clous de girofle, mettez les SANS LES EPLUCHER !
c'est un truc de ma grande mère Tchèque , car l'oignon épluché absorbe trop vite le délicieux bouillon que l'on dégustera le soir...et surtout il donne une jolie couleur un peu orangé au bouillon !!!




J'admets que concernant le pot-au-feu, j'ai beaucoup plus de facilité à le manger qu'à le faire !

Plus sérieusement, le pot-au-feu est un plat énigmatique, comme la blanquette de veau ou le boeuf bourguignon, car tu as beau suivre la recette à la lettre, le résultat sera soit bon, soit médiocre, sans pour autant changer quoi que ce soit !

Ainsi, ma maman - Maman Tanguy, femme courageuse qui a eu la grande difficulté d'élever un sagouin de légende - faisait un boeuf bourguignon à se damner. Et, sans que je n'aie jamais su pourquoi, le mien était moyen tandis que le sien était divin. Et ce alors que je suivais sa recette à la virgule près.

Un mystère qu'on vous dit...

Hihihi oui c'est souvent le cas quand on veut faire à l'identique une recette donnée- Il faut " goûter" souvent et ne pas hésiter à remettre des herbes, du sel, du poivre etc etc le boeuf bourguignon idem il faut le goûter 4/5 fois durant la cuisson! bon c'est la saison de ces plats d'hiver on va s'en donner à coeur joie...

Revenir en haut
MSN
Margaux



Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 1 149
Localisation: Lamorlaye

MessagePosté le: Sam 15 Nov - 15:21 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Concernant les potages puisque c'est la saison, si vous souhaitez les garder au frais 3/4/ jours, évitez d'y mettre du chou ou des tomates ( ça tourne et vire très rapidement)

Revenir en haut
MSN
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 212
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Lun 17 Nov - 08:43 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Margaux a écrit:
Je commence un pot au feu classique...

A Noter: quand vous mettez un ou deux oignons piqués de clous de girofle, mettez les SANS LES EPLUCHER !
c'est un truc de ma grande mère Tchèque , car l'oignon épluché absorbe trop vite le délicieux bouillon que l'on dégustera le soir...et surtout il donne une jolie couleur un peu orangé au bouillon !!!






J'admets que concernant le pot-au-feu, j'ai beaucoup plus de facilité à le manger qu'à le faire !

Plus sérieusement, le pot-au-feu est un plat énigmatique, comme la blanquette de veau ou le boeuf bourguignon, car tu as beau suivre la recette à la lettre, le résultat sera soit bon, soit médiocre, sans pour autant changer quoi que ce soit !

Ainsi, ma maman - Maman Tanguy, femme courageuse qui a eu la grande difficulté d'élever un sagouin de légende - faisait un boeuf bourguignon à se damner. Et, sans que je n'aie jamais su pourquoi, le mien était moyen tandis que le sien était divin. Et ce alors que je suivais sa recette à la virgule près.

Un mystère qu'on vous dit...



On croit rêver !! M'sieu Tanguy cuisine !!!
Moi qui croyais que son quotidien était fait de nouilles, de pizzas et de surgelés !!!!
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Lun 17 Nov - 15:55 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Ca y est ! On ne peut plus rien dire ici sans que l'autre vilaine Chou vienne ironiser avec ses présupposés de socialiste militante !

Evidemment que je cuisine ! Goinfre et glouton comme je suis, je ne peux tout de même pas me contenter d'avoir une carte de fidélité de chez Picard. Même si je persiste à dire que Picard, c'est trèèèèèès bien !

Allez donc faire de la gefilte fish ! Moustique

 Mauvais esprit !


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 096
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 06:45 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

Môssieur Tanguy cuisine... mpfffffff....et je suis certain......mpffffffff.... qu'il cuisine très bien...... mpfffffffff..... 



_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 212
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 08:19 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

C'est bien ce que je dis : nouilles, pizzas et surgelés...
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 848
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 11:36 (2014)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés Répondre en citant

'bécileS !...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:30 (2018)    Sujet du message: Ragoûts divers et variés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Cuisine Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com