Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire générale
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 9 000
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Sam 2 Avr - 04:49 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Je me suis permis d'ouvrir un forum et d'y transférer cette mâârveilleuse contribution de notre ami HMS Titanic qui, n'en doutons point, édifiera les générations futures et attestera, s'il en était besoin, que la pensée de l'homme du début du 21e siècle, ce n'était quand même pas rien!

Ah ben tiens !


Dernière édition par Tanguy le Sam 2 Avr - 04:52 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Avr - 04:49 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 364
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Sam 2 Avr - 04:51 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Encore une fois, M'âme Chou et l'Homme de Brest avouent les problèmes qui sont les leurs : Ils sont géographiques.

Les Normands ne furent en rien collaborateurs des Anglais! Pourquoi? Mais parce que l'Angleterre, depuis la mort de cet imbécile d'Harold, était (et demeure) normande, bon sang d'bonsouère! Et aujourd'hui, sur le trône d'Angleterre et sous un bibi rose pastel règne la seule véritable reine de France : Elizabeth II. Tout le reste n'est qu'élucubrations révisionnistes!

Quant à l'autre Jeanne d'Arc, cette autrichienne, elle ne faisait que comploter afin que la couronne de France échappe aux légitimes descendants de Philippe Le Bel (le copain de Chassepot) pour coiffer les têtes odieuses des Valois, ces salopards d'usurpateurs! Alors, la Jeanne, on l'a tondue et puis, parce que c'était la fête, on l'a fait cuire, la fausse sainte façon Nathalie Ménigon. Une folle je vous dis, une folle!

Il est grand temps que l'on me confie la rédaction de nouveaux manuels d'Histoire afin de rétablir le Vrai !


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 9 000
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 21:54 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Sans commentaire...



http://fr.news.yahoo.com/titanic-sombre-deuxième-fois-144435249.html


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 364
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 01:11 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

C'est tout de même incroyable de lire de telles choses au XXIe siècle!

Reprenons... "Le Titanic, parti de Southampton pour rallier New York, a coulé le 14 avril 1912, deux heures et demie après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale de l'Atlantique."

Mais quelle est donc cette faurissonnerie? Je rappelle (inlassablement) que le Titanic était insubmersible et qu'il ne pouvait donc pas couler. L'aurait-il voulu, égaré à Toulon ou à Mers-El-Kebir, qu'il ne l'aurait pu! Mais voila! Il suffit d'un film pour que chacun y aille de ses supputations. Et que je t'invente cette histoire romanesque d'iceberg détaché - comme par hasard, hin, hin - de sa banquise, et que je te brode une histoire de naufrage pour subjuguer les foules crédules, et que je t'imprime des papiers pour en faire vendre et des listes de morts pour mieux émouvoir!

Les esprits éclairés savent aujourd'hui que cette entreprise de désinformation venait de Schwartzkoppec, le fameux diplomate breton, auteur avec son complice Estherazix (un militaire débauché d'origine picarde) du trop célèbre petit bleu, ce faux grossier sensé reproduire un message de détresse issu du Titanic en cette nuit de 1912 (le télégramme, rédigé pour moitiés en Breton et en Ch'timi, fait encore rire aujourd'hui les étudiants barbouzes du monde entier). Chacun garde en mémoire les mots savoureux de ce document d'anthologie : "kri -forzh - stop - Stokad evel Tanguy - A m'querre an' chaloupe ch'tio père - stop - a d'l'eau dans l'canette - stop -  Ober herreg!". Et c'est à partir de "ça" qu'on prétend faire l'Histoire! Si le Titanic avait effectivement connu quelques déboires, il aurait envoyé ce genre de message  : "SOS SOS CQD CQD Titanic. We are sinking fast. Passengers are being put into boats. Titanic" . Non mes amis! Le dernier message de cette nuit de 1912, dernier message avant que les opérateurs aillent se coucher, fut celui-ci : " Orchestra on the deck playing charming old things under stars. Passengers are being put into beds. Lovely night indeed".

L'article (j'ose à peine qualifier ainsi l'œuvre du journaleux transmise par mon trop naïf et crédule ami Tanguy) va plus loin. Ainsi, notre Joseph Kessel en mal de sensationnel n'hésite pas à affirmer dans la foulée : "Plus de 1.500 personnes sont mortes lors de ce naufrage"! Mais qu'il nous montre les corps! Mais qu'il produise l'iceberg! Quant au Titanic, chacun a pu le voir, justement, dans le film de fiction (j'insiste) qui fut tourné il y a peu.

Mais voila. Ils ont des yeux, et ils ne voient pas, comme le disait si justement le grand Alain Poher alors que Jacques Duclos se lavait ostensiblement les mains afin de paraître moins coupable de ses exactions espagnoles.

Mais ceci est une autre histoire....

Je note tout de même une incise humoristique dans ce papier gauchisant, lorsqu'il est question de la partie immergée du petit bateau de ce charmant Monsieur Wilkinson qui fut - mais l'article mal informé ne le dit pas - le véritable inventeur de la lame de rasoir. Gillette était un imposteur.


Bon, mes amis, je remarque que vos connaissances historiques sont particulièrement succinctes. Il est grand temps que je m'emploie à vous enseigner l'amour du Vrai et la dévotion que l'on doit au réel.


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 9 000
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 10:55 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Bon, là, le doute n'est plus permis: ce type est fou !

A moins que... Une explication pourrait peut-être exister si j'avais la possibilité de vérifier le niveau de la bouteille de Calvados.

Le Calvados, truc sans doute inventé par un chimiste délirant à base d'H2SO4, de piment rouge, d'eau de Cologne et de poudre à fusil. Le breuvage en question étant exclusivement réservé aux gosiers Normands. Ainsi, jadis, un individu appelé Oops, que Jacques Le Nain Jaune appelle avec déférence "Le Maître", a tenté d'en absorber. Mal lui en a pris. Aujourd'hui, il est confiné dans une cellule capitonnée d'un hôpital psychiatrique et obtient parfois de courtes permissions de sortie. Ces permissions lui permettent de se précipiter dans le premier cybercafé venu afin de raconter ses aventures délirantes datant de Mathusalem et de continuer à chasser inlassablement l'Entité qui, selon les jours et son taux d'alcoolémie, change de visage et de personnalité. L’Entité étant à ce pauvre oops ce que le Professeur Moriarty était à Sherlock Holmes...

Les ravages du Calvados sur les non-initiés (lire: les non-Normands) sont épouvantables et la responsabilité du Normand, clairement engagée.



Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 364
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 14:50 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Elle est tout de même extraordinaire, cette propension celteuse à vouloir systématiquement douter des évidences et du savoir que les esprits les plus sages ont apportés au monde afin qu'il s'élève à la dignité d'homme!

Mais parlons plutôt du Calvados, puisque tu abordes ce sujet et parce que l'homme d'action que je suis ne saurait se détourner de l'essentiel pour se perdre dans l'accessoire.

Sache, Breton, que le Calvados est un breuvage sacré. Non pas au sens qu'on donne à ce mot dans ta péninsule où règne la superstition, mais au sens philosophique qui, comme le disait un jour Dean Martin, est le seul qui compte.

Alors que la pomme, dans sa virginale crudité, est réservée à la consommation du Péché originel ou à la confection de tartes (on cache alors pudiquement le fruit maudit sous une épaisse couche de crème après l'avoir purifié à la flamme), le Calvados, lui, est destiné aux esprits supérieurs qu'il éveille et sait inspirer. Distillé avec patience, partagé avec les anges tout au long d'interminables années de prière au sein d'oratoires en forme de fûts de chêne, il est ensuite mis en flacons de verre épais pour être enfin présenté sur les plus nobles tables. Versé généreusement dans un large verre, il est alors réchauffé entre des mains qui le méritent avant d'être dégusté.

Oui, mes amis, le Breton boit mais le Normand lui, se régale.

Mais il faut bien dire que, chez les porteurs de kilts, on ne sait rien de l'alcool. Car, contrairement à une légende tenace qui voudrait confondre la Bretagne avec la Patrie de Chopin, on a toujours, du côté de Quimper, pris le Champommy pour un nectar et les transes chamaniques pour je ne sais quelle ivresse littéraire! Oui, en Bretagne, ce n'est pas le Chouchen qui hallucine, c'est le gui.

J'aurais encore beaucoup de choses à dire sur le sujet, mais je doute qu'aucun lecteur puisse en être digne et puis, ce texte vient de m'inspirer l'envie de déboucher une bouteille. Oui, c'est aux heures interdites réservées à la tâche, au labeur et à l'abstinence par les esprits conventionnels que certaines choses prennent une saveur nouvelle.


 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 9 000
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 08:32 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Je suis bien obligé d'admettre que je me suis marré !

Ce type-là n'ambitionne que la persécution du Celte. Il n'est jamais meilleur que lorsqu'il diffame. Il est à l’apogée de son talent et de sa créativité que lorsqu'il requière contre le Breton innocent.

Au fond - toujours par 3780 m - ce gars-là s'est trompé d'époque et d'endroit. S'il avait vécu au XVe siècle et en Espagne, je suis persuadé qu'il aura largement éclipsé Torquemada et qu'aujourd'hui, c'est son nom qui figurerait dans les manuels d'Histoire.


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 6 364
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 14:46 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Je suis bien obligé d'admettre que je me suis marré !

Ce type-là n'ambitionne que la persécution du Celte. Il n'est jamais meilleur que lorsqu'il diffame. Il est à l’apogée de son talent et de sa créativité que lorsqu'il requière contre le Breton innocent.

Au fond - toujours par 3780 m - ce gars-là s'est trompé d'époque et d'endroit. S'il avait vécu au XVe siècle et en Espagne, je suis persuadé qu'il aura largement éclipsé Torquemada et qu'aujourd'hui, c'est son nom qui figurerait dans les manuels d'Histoire.
Ô Tanguy (et Bah Breton), il me semble que dans ta juvénile passion certains paramètres t'échappent et manquent à la puissance de ton raisonnement. Mais, comment t'en vouloir? Le Breton, ce bon sauvage, n'ayant ni culture, ni civilisation, ne peut être tenu à ce dont il n'est pas accoutumé. Demandons-nous au Pygmées de nous enseigner les Guerres napoléoniennes ou bien aux Américains de commenter Curnonsky? Mais, comme j'ai fait semblant de lire Rousseau et que je crois, tel Savonarole, aux vertus de l'éducation et de la libre expression de la pensée, je vais t'expliquer certains points.

L'Histoire, vois-tu, ce n'est pas rien. Son étude exige la rigueur et la recherche obstinée de la vérité. Ainsi, l'historien doit-il se libérer de ses affects personnels pour ne considérer que la réalité des faits autant qu'il doit maîtriser sa propension à l'imagination.

Prenons, au hasard, un sujet d'Histoire. Tiens, le Titanic, par exemple.

Voilà un bateau de belle taille et d'excellente facture dont la sirène fait Tôôôôôôttt''. Bon. Ce navire, à la pointe de la modernité, est équipé de caissons étanches le rendant insubmersible. Son commandant, le fougueux capitaine Smith, est l'un des plus expérimentés d'Angleterre (c'est à dire de France, mais restons dans notre sujet). Bien.
Imaginons maintenant qu'un amuseur vienne à prétendre que le Titanic a coulé. L'instant de four rire passé, l'Historien lui demandera alors quelques éléments propres à étayer sa théorie, certes intéressante mais tout de même bien surprenante. Il faudra, par exemple, qu'il nous montre l'iceberg incriminé, qu'il effectue sur cette montagne de glace quelques prélèvements de peinture (car, tout de même