Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire. Ou pas.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire générale
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Sam 2 Avr - 05:49 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Je me suis permis d'ouvrir un forum et d'y transférer cette mâârveilleuse contribution de notre ami HMS Titanic qui, n'en doutons point, édifiera les générations futures et attestera, s'il en était besoin, que la pensée de l'homme du début du 21e siècle, ce n'était quand même pas rien!

Ah ben tiens !


Dernière édition par Tanguy le Sam 2 Avr - 05:52 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Avr - 05:49 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Sam 2 Avr - 05:51 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Encore une fois, M'âme Chou et l'Homme de Brest avouent les problèmes qui sont les leurs : Ils sont géographiques.

Les Normands ne furent en rien collaborateurs des Anglais! Pourquoi? Mais parce que l'Angleterre, depuis la mort de cet imbécile d'Harold, était (et demeure) normande, bon sang d'bonsouère! Et aujourd'hui, sur le trône d'Angleterre et sous un bibi rose pastel règne la seule véritable reine de France : Elizabeth II. Tout le reste n'est qu'élucubrations révisionnistes!

Quant à l'autre Jeanne d'Arc, cette autrichienne, elle ne faisait que comploter afin que la couronne de France échappe aux légitimes descendants de Philippe Le Bel (le copain de Chassepot) pour coiffer les têtes odieuses des Valois, ces salopards d'usurpateurs! Alors, la Jeanne, on l'a tondue et puis, parce que c'était la fête, on l'a fait cuire, la fausse sainte façon Nathalie Ménigon. Une folle je vous dis, une folle!

Il est grand temps que l'on me confie la rédaction de nouveaux manuels d'Histoire afin de rétablir le Vrai !


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 22:54 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Sans commentaire...



http://fr.news.yahoo.com/titanic-sombre-deuxième-fois-144435249.html


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 02:11 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

C'est tout de même incroyable de lire de telles choses au XXIe siècle!

Reprenons... "Le Titanic, parti de Southampton pour rallier New York, a coulé le 14 avril 1912, deux heures et demie après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale de l'Atlantique."

Mais quelle est donc cette faurissonnerie? Je rappelle (inlassablement) que le Titanic était insubmersible et qu'il ne pouvait donc pas couler. L'aurait-il voulu, égaré à Toulon ou à Mers-El-Kebir, qu'il ne l'aurait pu! Mais voila! Il suffit d'un film pour que chacun y aille de ses supputations. Et que je t'invente cette histoire romanesque d'iceberg détaché - comme par hasard, hin, hin - de sa banquise, et que je te brode une histoire de naufrage pour subjuguer les foules crédules, et que je t'imprime des papiers pour en faire vendre et des listes de morts pour mieux émouvoir!

Les esprits éclairés savent aujourd'hui que cette entreprise de désinformation venait de Schwartzkoppec, le fameux diplomate breton, auteur avec son complice Estherazix (un militaire débauché d'origine picarde) du trop célèbre petit bleu, ce faux grossier sensé reproduire un message de détresse issu du Titanic en cette nuit de 1912 (le télégramme, rédigé pour moitiés en Breton et en Ch'timi, fait encore rire aujourd'hui les étudiants barbouzes du monde entier). Chacun garde en mémoire les mots savoureux de ce document d'anthologie : "kri -forzh - stop - Stokad evel Tanguy - A m'querre an' chaloupe ch'tio père - stop - a d'l'eau dans l'canette - stop -  Ober herreg!". Et c'est à partir de "ça" qu'on prétend faire l'Histoire! Si le Titanic avait effectivement connu quelques déboires, il aurait envoyé ce genre de message  : "SOS SOS CQD CQD Titanic. We are sinking fast. Passengers are being put into boats. Titanic" . Non mes amis! Le dernier message de cette nuit de 1912, dernier message avant que les opérateurs aillent se coucher, fut celui-ci : " Orchestra on the deck playing charming old things under stars. Passengers are being put into beds. Lovely night indeed".

L'article (j'ose à peine qualifier ainsi l'œuvre du journaleux transmise par mon trop naïf et crédule ami Tanguy) va plus loin. Ainsi, notre Joseph Kessel en mal de sensationnel n'hésite pas à affirmer dans la foulée : "Plus de 1.500 personnes sont mortes lors de ce naufrage"! Mais qu'il nous montre les corps! Mais qu'il produise l'iceberg! Quant au Titanic, chacun a pu le voir, justement, dans le film de fiction (j'insiste) qui fut tourné il y a peu.

Mais voila. Ils ont des yeux, et ils ne voient pas, comme le disait si justement le grand Alain Poher alors que Jacques Duclos se lavait ostensiblement les mains afin de paraître moins coupable de ses exactions espagnoles.

Mais ceci est une autre histoire....

Je note tout de même une incise humoristique dans ce papier gauchisant, lorsqu'il est question de la partie immergée du petit bateau de ce charmant Monsieur Wilkinson qui fut - mais l'article mal informé ne le dit pas - le véritable inventeur de la lame de rasoir. Gillette était un imposteur.


Bon, mes amis, je remarque que vos connaissances historiques sont particulièrement succinctes. Il est grand temps que je m'emploie à vous enseigner l'amour du Vrai et la dévotion que l'on doit au réel.


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 11:55 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Bon, là, le doute n'est plus permis: ce type est fou !

A moins que... Une explication pourrait peut-être exister si j'avais la possibilité de vérifier le niveau de la bouteille de Calvados.

Le Calvados, truc sans doute inventé par un chimiste délirant à base d'H2SO4, de piment rouge, d'eau de Cologne et de poudre à fusil. Le breuvage en question étant exclusivement réservé aux gosiers Normands. Ainsi, jadis, un individu appelé Oops, que Jacques Le Nain Jaune appelle avec déférence "Le Maître", a tenté d'en absorber. Mal lui en a pris. Aujourd'hui, il est confiné dans une cellule capitonnée d'un hôpital psychiatrique et obtient parfois de courtes permissions de sortie. Ces permissions lui permettent de se précipiter dans le premier cybercafé venu afin de raconter ses aventures délirantes datant de Mathusalem et de continuer à chasser inlassablement l'Entité qui, selon les jours et son taux d'alcoolémie, change de visage et de personnalité. L’Entité étant à ce pauvre oops ce que le Professeur Moriarty était à Sherlock Holmes...

Les ravages du Calvados sur les non-initiés (lire: les non-Normands) sont épouvantables et la responsabilité du Normand, clairement engagée.



Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 15:50 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Elle est tout de même extraordinaire, cette propension celteuse à vouloir systématiquement douter des évidences et du savoir que les esprits les plus sages ont apportés au monde afin qu'il s'élève à la dignité d'homme!

Mais parlons plutôt du Calvados, puisque tu abordes ce sujet et parce que l'homme d'action que je suis ne saurait se détourner de l'essentiel pour se perdre dans l'accessoire.

Sache, Breton, que le Calvados est un breuvage sacré. Non pas au sens qu'on donne à ce mot dans ta péninsule où règne la superstition, mais au sens philosophique qui, comme le disait un jour Dean Martin, est le seul qui compte.

Alors que la pomme, dans sa virginale crudité, est réservée à la consommation du Péché originel ou à la confection de tartes (on cache alors pudiquement le fruit maudit sous une épaisse couche de crème après l'avoir purifié à la flamme), le Calvados, lui, est destiné aux esprits supérieurs qu'il éveille et sait inspirer. Distillé avec patience, partagé avec les anges tout au long d'interminables années de prière au sein d'oratoires en forme de fûts de chêne, il est ensuite mis en flacons de verre épais pour être enfin présenté sur les plus nobles tables. Versé généreusement dans un large verre, il est alors réchauffé entre des mains qui le méritent avant d'être dégusté.

Oui, mes amis, le Breton boit mais le Normand lui, se régale.

Mais il faut bien dire que, chez les porteurs de kilts, on ne sait rien de l'alcool. Car, contrairement à une légende tenace qui voudrait confondre la Bretagne avec la Patrie de Chopin, on a toujours, du côté de Quimper, pris le Champommy pour un nectar et les transes chamaniques pour je ne sais quelle ivresse littéraire! Oui, en Bretagne, ce n'est pas le Chouchen qui hallucine, c'est le gui.

J'aurais encore beaucoup de choses à dire sur le sujet, mais je doute qu'aucun lecteur puisse en être digne et puis, ce texte vient de m'inspirer l'envie de déboucher une bouteille. Oui, c'est aux heures interdites réservées à la tâche, au labeur et à l'abstinence par les esprits conventionnels que certaines choses prennent une saveur nouvelle.


 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 09:32 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Je suis bien obligé d'admettre que je me suis marré !

Ce type-là n'ambitionne que la persécution du Celte. Il n'est jamais meilleur que lorsqu'il diffame. Il est à l’apogée de son talent et de sa créativité que lorsqu'il requière contre le Breton innocent.

Au fond - toujours par 3780 m - ce gars-là s'est trompé d'époque et d'endroit. S'il avait vécu au XVe siècle et en Espagne, je suis persuadé qu'il aura largement éclipsé Torquemada et qu'aujourd'hui, c'est son nom qui figurerait dans les manuels d'Histoire.


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 15:46 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Tanguy a écrit:
Je suis bien obligé d'admettre que je me suis marré !

Ce type-là n'ambitionne que la persécution du Celte. Il n'est jamais meilleur que lorsqu'il diffame. Il est à l’apogée de son talent et de sa créativité que lorsqu'il requière contre le Breton innocent.

Au fond - toujours par 3780 m - ce gars-là s'est trompé d'époque et d'endroit. S'il avait vécu au XVe siècle et en Espagne, je suis persuadé qu'il aura largement éclipsé Torquemada et qu'aujourd'hui, c'est son nom qui figurerait dans les manuels d'Histoire.
Ô Tanguy (et Bah Breton), il me semble que dans ta juvénile passion certains paramètres t'échappent et manquent à la puissance de ton raisonnement. Mais, comment t'en vouloir? Le Breton, ce bon sauvage, n'ayant ni culture, ni civilisation, ne peut être tenu à ce dont il n'est pas accoutumé. Demandons-nous au Pygmées de nous enseigner les Guerres napoléoniennes ou bien aux Américains de commenter Curnonsky? Mais, comme j'ai fait semblant de lire Rousseau et que je crois, tel Savonarole, aux vertus de l'éducation et de la libre expression de la pensée, je vais t'expliquer certains points.

L'Histoire, vois-tu, ce n'est pas rien. Son étude exige la rigueur et la recherche obstinée de la vérité. Ainsi, l'historien doit-il se libérer de ses affects personnels pour ne considérer que la réalité des faits autant qu'il doit maîtriser sa propension à l'imagination.

Prenons, au hasard, un sujet d'Histoire. Tiens, le Titanic, par exemple.

Voilà un bateau de belle taille et d'excellente facture dont la sirène fait Tôôôôôôttt''. Bon. Ce navire, à la pointe de la modernité, est équipé de caissons étanches le rendant insubmersible. Son commandant, le fougueux capitaine Smith, est l'un des plus expérimentés d'Angleterre (c'est à dire de France, mais restons dans notre sujet). Bien.
Imaginons maintenant qu'un amuseur vienne à prétendre que le Titanic a coulé. L'instant de four rire passé, l'Historien lui demandera alors quelques éléments propres à étayer sa théorie, certes intéressante mais tout de même bien surprenante. Il faudra, par exemple, qu'il nous montre l'iceberg incriminé, qu'il effectue sur cette montagne de glace quelques prélèvements de peinture (car, tout de même, une telle collision devrait en avoir laissé) et, sans doute, des cadavres (munis de leur titre de transport) que l'on peut supposer être restés dans un excellent état de congélation. Ensuite, il sera nécessaire de démontrer que la bateau a effectivement coulé. Pour cela, il lui faudra d'irréfutables témoignages comme ceux des autres commandants de bateau éventuellement venus secourir le Titanic (oui, en dessous du grade de commandant, le témoignage devient hautement réfutable car les galons démontrent le sérieux et excluent la désinvolture passionnelle).

Voilà, cher jeune breton quels sont les prolégomènes de tout travail d'Historien. Toi qui démontres ton désir de t'élever et de tourner le dos aux superstitions ancestrales de ta tribu, toi qui frappes à la porte sublime du monde civilisé, n'oublie pas de te défaire de toute pédanterie, de toute certitude apprise lors des sabbats pittoresques de ton enfance celte et, surtout, ne considère qu'avec méfiance ceux qui voudront édifier ta passion adolescente pour l'Histoire en te racontant n'importe quoi.

On ne s'improvise pas historien.



_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 190
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Jeu 1 Sep - 18:21 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

On commence par interdire les mots ainsi on vide la chose de son sens...puis on l'oublie. On en fait un détail...

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/08/30/contre-le-bannissement-du-mo…
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 1 Sep - 19:04 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

C'est un bien bel article que celui que tu nous donnes à lire. Bel article et important article.

Oui, Miss Chew, des forces bien laides sont à l'œuvre et préparent le terrain des idées avec patience et détermination.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Chou
Modérateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 3 190
Localisation: Les Lilas

MessagePosté le: Ven 2 Sep - 10:14 (2011)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Dans la même veine.

On ne pourra pas me dire que j'adhère tout ou partie aux thèse de Gollnisch mais là...

Il est évident que l'intégration d'une population issue de l'immigration passe par l'apprentissage de la langue ET par l'école républicaine ET par le travail.

http://www.gollnisch.com/2011/08/30/enseignement-de-l-histoire-lavage-de-ce…
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Revenir en haut
Skype
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 11:08 (2012)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Oh mais, que vois-je ???

Dans la nuit du 14 au 15 avril prochain, cela fera 100 ans que le Titanic, infâme rafiot prétendument insubmersible, a coulé !!



Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 14:08 (2012)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Ah, évidemment, si ce noble forum dédié à l'Histoire - mon général, qui plus est! - devient, sous l'influence malsaine des forces de l'ombre et de la nuit, une sorte de lieu livré aux ragots les plus infâmes autant qu'aux calomnies les plus viles, hein, il faut nous attendre à lire ici tout ce que la Raison et l'Humanisme condamnent.

Je me demande si les honnêtes gens d'ici - car il y en a - ne seraient pas en droit - sinon en devoir - d'en appeler à l'exercice rigoureux de la très juste et bien pratique Loi Gayssot.

Non, Môssieur, il ne s'est rien passé dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

Vous verrez, mes amis, un jour ou l'autre, Eul'Tanguy viendra ici prétendre que Nungesser et Coli n'ont jamais atteint l'Amérique! Et Jeanne d'Arc, elle portait une moustache, peut-être?

Mais L'Homme de Pin-Pon n'est plus crédible et chacun se souvient de la fameuse réplique qu'un vidéaste, un jour, immortalisa alors que Tanguy* venait d'être une nouvelle fois inculpé après avoir commis l'un de ses nombreux méfaits, réplique que cet homme mauvais et sanguin ne put réprimer et qui le discrédite à jamais aux yeux de la communauté des historiens sérieux à laquelle j'appartiens :



 




* Rappelons à ce propos que Tanguy, à cette époque, se faisait appeler "Dux" afin de mieux témoigner de l'admiration servile qu'il portait au Duce. Mais tout ceci sera bientôt dévoilé lorsque l'Affaire du pseudo abordera la période des " z'heures les plus sombres de notre histoire" (c).
   
   

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 04:56 (2012)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Finalement - et la chose mériterait d'être approfondie - l'Allemagne ne fut grande que lorsqu'elle s'est sentie faible. Pour la France, ce fut l'inverse.

La somptueuse Allemagne, celle qui va (pour moi) de la naissance de Goethe à la mort de Thonet (oui, les chaises.... j'y pense car je suis assis actuellement sur une des siennes), fut la source extraordinaire d'une part essentielle de la culture européenne alors que les innombrables nations allemandes ne comptaient pour rien ou presque.  Mais depuis? Quoi d'essentiel? Que peut-on citer qui ne vivote aux périphérie du génie de Beethoven ou de Schubert?
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 18:58 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Il y a dans l'histoire de la Droite nationaliste française (appelons-la ainsi) une constante étonnante : une sorte de pacifisme obstiné inspiré, sans doute, par cette sorte de doctrine qu'est celle du pré-carré et peut-être motivée par l'horreur de la saignée de la Grande Guerre (bien qu'il semble que cette propension à la douceur angélique de la Droite Nationaliste soit quelque peu antérieure). A la fois chantre de l'Armée et toujours opposés à son utilisation, adepte de la Nation et obstinément résolus à la voir ne jamais s'impliquer dans les affaires du monde, adoratrice du drapeau au point d'amener les couleurs à la moindre alerte, la Droite nationaliste française nourrit depuis bien longtemps cette étrange contradiction qui ne semble malheureusement pas partagée par les droites nationalistes étrangères.

Ca m'a toujours étonné et l'affaire du Mali m'y a fait repenser.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 19:16 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Il semble que ta vision de la "Droite nationaliste" est davantage celle de la droite nationaliste républicaine, telle qu'incarnée par le Général Boulanger ou le Colonel de La Rocque (n'roll). Bien que Maurice Barrès, s'il peut également faire partie de cette mouvance, était toutefois assez proche de Maurras.

Je veux dire par là qu'il existe un fossé considérable entre le nationalisme républicain et le nationalisme monarchique, porté par des gens comme Maurras, Banville ou Daudet. Et, je ne me vois pas trop ranger ces gens-là dans le camp des pacifistes !

De même que je suis surpris que tu soupçonnes les nationalistes, fussent-ils républicains, d'un quelconque pacifisme. Le pacifisme étant, par nature, une idée de gauche, tel qu'évoquée par Jaurès ou même Aristide Briand et, plus généralement, par toute la gauche socialiste ayant participée à la Conférence de Zimmerwald à l'orée de la Première Guerre Mondiale.


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 16:21 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Tanguy a écrit:

Il semble que ta vision de la "Droite nationaliste" est davantage celle de la droite nationaliste républicaine, telle qu'incarnée par le Général Boulanger ou le Colonel de La Rocque (n'roll). Bien que Maurice Barrès, s'il peut également faire partie de cette mouvance, était toutefois assez proche de Maurras.

Je veux dire par là qu'il existe un fossé considérable entre le nationalisme républicain et le nationalisme monarchique, porté par des gens comme Maurras, Banville ou Daudet. Et, je ne me vois pas trop ranger ces gens-là dans le camp des pacifistes !

De même que je suis surpris que tu soupçonnes les nationalistes, fussent-ils républicains, d'un quelconque pacifisme. Le pacifisme étant, par nature, une idée de gauche, tel qu'évoquée par Jaurès ou même Aristide Briand et, plus généralement, par toute la gauche socialiste ayant participée à la Conférence de Zimmerwald à l'orée de la Première Guerre Mondiale.
Il me semble que la France a connu deux formes de pacifisme. Le premier, aussi sympathique qu'angélique, sans doute venu de la pensée de Gauche, prônait l'amitié nécessaire entre les peuples. Je pense comme toi à Briand, aux efforts d'avant 1914 puis à la Société Des Nations, etc. C'est un pacifisme "classique" qui voyait dans le désarmement le plus efficace moyen d'en finir avec les guerres. Le second - tu me diras si je fais erreur -, venu à mon sens des droites nationalistes, s'appuyait sur ce que j'appelais la doctrine du pré-carré (la France seule) qui, certes, poussait avec vigueur au réarmement (face à l'Allemagne), mais qui, dans le même temps, s'opposait à toute irruption armée de la France sur la scène européenne (opposition aux traités avec la Pologne et soutien aux Accords de Munich, par exemple). Je ne sais pas quel fut le poids de cette opinion dans les choix désastreux qui furent ceux de la IIIe République lorsque Hitler dévoila quelque peu son jeu.

Je suis bien d'accord avec toi sur la différence profonde qu'il faut faire entre ces deux formes de pacifisme et je comprends qu'à l'époque, un Camelot du Roi aurait été stupéfait si on l'avait taxé de pacifisme, lui qui passait son temps à essayer d'éveiller les consciences endormies aux dangers du réarmement allemand. Il n'en reste pas moins que l'on retrouve ainsi toujours périodiquement et mécaniquement réunies une large part de la Gauche et de la Droite Nationaliste pour s'opposer à toutes les aventures armées extérieures même si, comme tu le soulignes, les motivations de ce refus d'aller au combat ont des sources radicalement opposées.

Dans mon bavardage précédent, je m'étonnais donc simplement que la Droite Nationaliste, et singulièrement sa composante d'Action Française, ait finalement défendu, depuis le XXe siècle jusqu'à aujourd'hui, des thèses farouchement isolationnistes sans réaliser que le sort du pays se décidait souvent (c'est du moins mon avis) à l'extérieur de ses frontières comme en 38/39 à Vienne, Munich ou Danzig et ce mois-ci au Mali.

En fait, je me suis bien mal exprimé. J'aurais dû avancer l'idée que les thèses de "la France seule" menaient à un pacifisme de fait et non taxer la Droite Nationaliste de pacifiste. Pacifiste, elle ne l'est que par conséquence et non par idéologie.

Tu me diras si nous sommes d'accord. Tu le sais, je n'ai pas lu Maurras et je ne connais de sa pensée que les commentaires qui en ont été faits. Et les commentaires, hein....
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 16:25 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Cette discussion me fait penser à un dicton en vogue, parait-il, à la Commission européenne à Bruxelles : "Ceux qui ne sont pas autour de la table des négociations constituent le repas".

C'est toute la réalité du monde, non?
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Tanguy
Administrateur


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 8 729
Localisation: Paris-La Défense

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 10:27 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Moui. Je suis sûr que HMS, dont l'esprit, bien que perturbé parce que Normand, reste parfois pur, ne m'en voudra pas, mais j'ai du mal à voir le lien existant entre ce qu'il appelle l'isolationnisme des droites nationalistes et un quelconque pacifisme, fut-il de fait. D'autant que les nationalistes n'ont pas, ou tellement peu (minorité de blocage à la Chambre), exercé le pouvoir sous la IIIe République.

Revenir en haut
hms titanic
Modérateur


Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 5 912
Localisation: Atlantique Nord

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 16:04 (2013)    Sujet du message: Histoire générale Répondre en citant

Tanguy a écrit:

Moui. Je suis sûr que HMS, dont l'esprit, bien que perturbé parce que Normand, reste parfois pur, ne m'en voudra pas, mais j'ai du mal à voir le lien existant entre ce qu'il appelle l'isolationnisme des droites nationalistes et un quelconque pacifisme, fut-il de fait. D'autant que les nationalistes n'ont pas, ou tellement peu (minorité de blocage à la Chambre), exercé le pouvoir sous la IIIe République.
Je vais t'expliquer, Ô Breton.

- Sur le lien entre pacifisme et isolationnisme. Pendant les Années Trente - et nous sommes entièrement d'accord - il n'existe pas de lien idéologique entre les Pacifistes qui prônent le désarmement et les Droites nationales françaises qui, au contraire, poussent à un vigoureux réarmement. Par contre, il existe bien un lien de fait. Les tenants de "La France seule" (les isolationnistes) sont défavorables à toute action militaire hors du pré carré. Ainsi, les Droites nationales seront vigoureusement opposées à la moindre intervention en Europe pour contrer militairement Hitler, de l'Anschluss à Danzig. Elles applaudiront les accords de Munich. Entre les deux guerres - à ma connaissance - elles seront également toujours opposées aux traités visant à lier militairement le sort de la France à celui des puissances européennes moyennes. C'est en ce sens que je qualifiais de pacifisme ce refus de principe à prendre les armes. Bien sûr, nous ne sommes pas en train de parler d'un pacifisme angélique mais d'une doctrine - La France seule - qui a, à mon avis, des résultats (théoriques) semblables. Et je retrouve cette doctrine comme ses résultats (toujours théoriques puisque les nationalistes ne sont pas aux commandes) encore aujourd'hui.

- Pour ce qui est de l'influence de cette doctrine sur les faits tels qu'ils se sont produits, je n'abordais pas le sujet. Comme tu le soulignes, les Nationalistes n'étaient pas au pouvoir.

Ce qui m'intéresse, Tanguy mon ami (mais affreux breton), c'est ce virage idéologique qui fut opéré dans les premières années du XXe siècle (?) par des droites nationalistes qui, de tous temps, avaient pensé que les intérêts du pays étaient souvent à défendre bien loin de la frontière. Mais, dans le fond, peut-on parler de "droites nationalistes" avant le XIXe siècle? La politique des derniers Bourbon, Louis XV sans doute mis à part, aussi admirée (légitimement) soit-elle par les nationalistes de droite, peut-elle être qualifiée de politique "de droite" sans tomber dans l'anachronisme?

Prenons un exemple : Lorsque Louis XVI estime justifié de soutenir la Révolution américaine, il songe certainement qu'il déplace loin des frontières l'inévitable et permanent conflit qui oppose la France et l'Angleterre. Lorsqu'il développe de façon spectaculaire la marine de guerre (la plaçant au dessus de la fameuse Royal Navy), il marque clairement la doctrine française de l'époque qui est d'affirmer la puissance française sur la surface du Globe. Cette politique admirée (tu me diras si je me trompe) par les Maurrassiens n'aurait-elle pas été combattue par eux s'ils avaient existé à cette époque?
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:26 (2018)    Sujet du message: Histoire générale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Index du Forum -> black cat -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com