Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Cinéma
Goto page: <  1, 2, 324, 25, 2647, 48, 49  >
 
Post new topic   Reply to topic    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index -> black cat -> Cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Chou
Modérateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 3,424
Localisation: Les Lilas

PostPosted: Sun 28 Dec - 21:10 (2014)    Post subject: Cinéma Reply with quote

La famille Belier


Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à
ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.


Avec Karine Viard, Eric Elmosnino, Louane (de The Voice)


Les comédiens sont très bons en émotion mais aussi très drôles. A certains moments, ils en font certes des caisses mais on ri vraiment.
Eric Elmosnino en prof de musique frustré est génial.
Louane est criante de vérité et surtout de naturel
Celui qui a le rôle du frère (le seul à être vraiment sourd) est super.
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Back to top
Skype
Publicité






PostPosted: Sun 28 Dec - 21:10 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Chou
Modérateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 3,424
Localisation: Les Lilas

PostPosted: Thu 1 Jan - 13:53 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

EXODUS (Gods and Kings)

Pour l'histoire, c'est la même que dans le film Les 10 Commandements de Cecil B. DeMille, presqu'à la virgule près. Sauf que Scott s'arrête après les Tables de la Lois (écrites par Moïse lui même... N'importe quoi !!!) donc contrairement au film de Cecil B. DeMille, pas de manne qui tombe du ciel, pas de veau d'or , pas de Moïse qui casse les Tables de la Loi, pas d'Hébreux qui errent 40 ans dans le désert, pas de D.ieu en colère...

Ridley Scott a fait un Moïse qui oscille entre mystique et réalité nous apparaît un peu schizophrène et surtout très violent. Et qui a un phrasé correct (Moïse était bègue)Ceci dit, l'idée de ses dialogues avec D.ieu incarné par un enfant, c'est pas mal. Pas très en lien avec le texte original mais pas mal.
Les 10 plaies sont impressionnantes. Surtout les mouches, les moustiques (on ne voit pas la différence dans le film mais c'est très impressionnant), les grenouilles, les sauterelles sont bien fichus.
Le passage de la Mer Rouge est exceptionnel.

Pour le reste, les 2nd rôles sont négligés. Sethi n'est pas terrible.

Je suis un peu restée sur ma faim...
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Back to top
Skype
Tanguy
Administrateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 9,857
Localisation: Paris-La Défense

PostPosted: Sun 4 Jan - 23:04 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

J'avoue que je ne serais pas capable d'énumérer les Dix Plaies d’Égypte, mais il n'est pas interdit de penser que, parmi elles, il devait y avoir M'âme Chou ! Moustique

Uhuhuhuh !!!

grenouille


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Mon 5 Jan - 19:23 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Chou wrote:

La famille Belier


Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à
ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.


Avec Karine Viard, Eric Elmosnino, Louane (de The Voice)


Les comédiens sont très bons en émotion mais aussi très drôles. A certains moments, ils en font certes des caisses mais on ri vraiment.
Eric Elmosnino en prof de musique frustré est génial.
Louane est criante de vérité et surtout de naturel
Celui qui a le rôle du frère (le seul à être vraiment sourd) est super.


Comment? Tu peux répéter?
Un peu plus fort, s'il te plait.
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
Tanguy
Administrateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 9,857
Localisation: Paris-La Défense

PostPosted: Mon 12 Jan - 12:50 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Hier soir, sur Ciné + chéplukoi, il a fallu que je regarde une nouvelle fois l'un des films les plus éprouvants du cinéma français. A chaque fois, je me dis que c'est fini, que je ne le regarderai plus, que ça a vieilli, que ce n'est plus d'actualité, que José Giovanni en fait des caisses, que c'est rempli d'un pathos aux grosses ficelles, qu'il y a une foules d'invraisemblances judiciaires et policières, bref que c'est un piège à cons. L'ennui, c'est qu'à chaque fois, je le regarde et je ne le lâche jamais avant l'horrible fin.

Il s'agit de Deux Hommes dans la Ville, avec, entre autres, Gabin et Delon.

Je ne pourrais même pas dire si ce film est bon ou mauvais, mais à chaque fois que je me l'inflige,  je suis anéanti et l'esprit de Jules Bonnot vient me hanter.


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Mon 12 Jan - 17:35 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Ahahah! Comme je suis d'accord avec toi!

Un autre film me fait le même effet alors que je ne peux m'empêcher de le visionner de temps en temps : La fin du jour. Un film absolument superbe qui nous raconte la vie de comédiens déchus dans leur sinistre (et noble) maison de retraite. Un hymne triste à l'amour du théâtre.


_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Mon 12 Jan - 17:35 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Heu... si Môssieur Tanguy avait la gentillesse de la faire apparaître, ma vidéo..... 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Tue 13 Jan - 02:00 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Tanguy wrote:
Hier soir, sur Ciné + chéplukoi, il a fallu que je regarde une nouvelle fois l'un des films les plus éprouvants du cinéma français. A chaque fois, je me dis que c'est fini, que je ne le regarderai plus, que ça a vieilli, que ce n'est plus d'actualité, que José Giovanni en fait des caisses, que c'est rempli d'un pathos aux grosses ficelles, qu'il y a une foules d'invraisemblances judiciaires et policières, bref que c'est un piège à cons. L'ennui, c'est qu'à chaque fois, je le regarde et je ne le lâche jamais avant l'horrible fin.

Il s'agit de Deux Hommes dans la Ville, avec, entre autres, Gabin et Delon.

Je ne pourrais même pas dire si ce film est bon ou mauvais, mais à chaque fois que je me l'inflige,  je suis anéanti et l'esprit de Jules Bonnot vient me hanter.

C'est pas vraiment un chef d'oeuvre. De la rencontre Delon Gabin on préférera garder en mémoire Mélodie en sous-sol.  Mais voir Delon se faire couper la tête par la justice française, c'est un peu comme quand Maurice Ronet se tire une balle dans le coeur, sur l'écran noir de nos nuits blanches :  on a du mal (louis) à se voir finir si mal; et le cinéma qui ne manque jamais une occasion de faire l'intéressant, se risque alors à nous révéler quelque chose de terriblement déchirant et mélancolique, de tristement fatal de la vie,  et aussi tout ce  clair-obscur de notre âme française - qui n'est que cette façon  si particulière d'endurer cela .
Bon, c'est sûr que là, on n'est plus trop franchement dans l'délire  Papa Bingo Charlie du moment.
On a changé de France faut dire. Oui, les mouches ont changé d'âme.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,495
Localisation: outlanda

PostPosted: Tue 13 Jan - 20:39 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

tonton Kristobal wrote:
Tanguy wrote:
Hier soir, sur Ciné + chéplukoi, il a fallu que je regarde une nouvelle fois l'un des films les plus éprouvants du cinéma français. A chaque fois, je me dis que c'est fini, que je ne le regarderai plus, que ça a vieilli, que ce n'est plus d'actualité, que José Giovanni en fait des caisses, que c'est rempli d'un pathos aux grosses ficelles, qu'il y a une foules d'invraisemblances judiciaires et policières, bref que c'est un piège à cons. L'ennui, c'est qu'à chaque fois, je le regarde et je ne le lâche jamais avant l'horrible fin.

Il s'agit de Deux Hommes dans la Ville, avec, entre autres, Gabin et Delon.

Je ne pourrais même pas dire si ce film est bon ou mauvais, mais à chaque fois que je me l'inflige,  je suis anéanti et l'esprit de Jules Bonnot vient me hanter.

C'est pas vraiment un chef d'oeuvre. De la rencontre Delon Gabin on préférera garder en mémoire Mélodie en sous-sol.  Mais voir Delon se faire couper la tête par la justice française, c'est un peu comme quand Maurice Ronet se tire une balle dans le coeur, sur l'écran noir de nos nuits blanches :  on a du mal (louis) à se voir finir si mal; et le cinéma qui ne manque jamais une occasion de faire l'intéressant, se risque alors à nous révéler quelque chose de terriblement déchirant et mélancolique, de tristement fatal de la vie,  et aussi tout ce  clair-obscur de notre âme française - qui n'est que cette façon  si particulière d'endurer cela .



Nous avons regardé juste avant " Le Rouge est mis" de 1975, avec Gabin, Ventura, Bozzufi, Frankeur et la toute jeune et très jolie Annie Girardot. Dialogues d'Audiard.

Epatant.

L'atmosphère de la France des années cinquante que nous avons tellement connue et dont nous portons la nostalgie.


Bon, c'est sûr que là, on n'est plus trop franchement dans l'délire  Papa Bingo Charlie du moment.
On a changé de France faut dire. Oui, les mouches ont changé d'âme.

_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,495
Localisation: outlanda

PostPosted: Tue 13 Jan - 21:28 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

tonton Kristobal wrote:

Tanguy wrote:

Hier soir, sur Ciné + chéplukoi, il a fallu que je regarde une nouvelle fois l'un des films les plus éprouvants du cinéma français. A chaque fois, je me dis que c'est fini, que je ne le regarderai plus, que ça a vieilli, que ce n'est plus d'actualité, que José Giovanni en fait des caisses, que c'est rempli d'un pathos aux grosses ficelles, qu'il y a une foules d'invraisemblances judiciaires et policières, bref que c'est un piège à cons. L'ennui, c'est qu'à chaque fois, je le regarde et je ne le lâche jamais avant l'horrible fin.

Il s'agit de Deux Hommes dans la Ville, avec, entre autres, Gabin et Delon.

Je ne pourrais même pas dire si ce film est bon ou mauvais, mais à chaque fois que je me l'inflige,  je suis anéanti et l'esprit de Jules Bonnot vient me hanter.



C'est pas vraiment un chef d'oeuvre. De la rencontre Delon Gabin on préférera garder en mémoire Mélodie en sous-sol.  Mais voir Delon se faire couper la tête par la justice française, c'est un peu comme quand Maurice Ronet se tire une balle dans le coeur, sur l'écran noir de nos nuits blanches :  on a du mal (louis) à se voir finir si mal; et le cinéma qui ne manque jamais une occasion de faire l'intéressant, se risque alors à nous révéler quelque chose de terriblement déchirant et mélancolique, de tristement fatal de la vie,  et aussi tout ce  clair-obscur de notre âme française - qui n'est que cette façon  si particulière d'endurer cela .
Bon, c'est sûr que là, on n'est plus trop franchement dans l'délire  Papa Bingo Charlie du moment.
On a changé de France faut dire. Oui, les mouches ont changé d'âme.



Nous avons regardé juste avant " Le Rouge est mis" de 1975, avec Gabin, Ventura, Bozzufi, Frankeur et la toute jeune et très jolie Annie Girardot. Dialogues d'Audiard.

Epatant.

L'atmosphère de la France des années cinquante que nous avons tellement connue et dont nous portons la nostalgie
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Wed 14 Jan - 05:54 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Je sais bien que ce sont des chiffres arabes, mais c'est pas une raison pour les mettre cul par dessus tête comme ça.
 
Le rouge est mis, c'est 1957, pas 1975 .  Un rôle de  sale petite brute pour Lino dans ce film.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,495
Localisation: outlanda

PostPosted: Wed 14 Jan - 15:06 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

tonton Kristobal wrote:
Je sais bien que ce sont des chiffres arabes, mais c'est pas une raison pour les mettre cul par dessus tête comme ça.
 
Le rouge est mis, c'est 1957, pas 1975 .  Un rôle de  sale petite brute pour Lino dans ce film.




Allons bon!

Bien sur que c'est 1957, une année dont nous nous souvenons parfaitement avec la fin du gouvernement du regretté Guy Mollet, le gouvernement Bourgès-Maunoury pendant les grandes vacances puis les débuts du gouvernement Félix Gaillard, une bien belle année.
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,495
Localisation: outlanda

PostPosted: Wed 14 Jan - 15:08 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Le Nain Jaune wrote:
tonton Kristobal wrote:
Je sais bien que ce sont des chiffres arabes, mais c'est pas une raison pour les mettre cul par dessus tête comme ça.
 
Le rouge est mis, c'est 1957, pas 1975 .  Un rôle de  sale petite brute pour Lino dans ce film.




Allons bon!

Bien sur que c'est 1957, une année dont nous nous souvenons parfaitement avec la fin du gouvernement du regretté Guy Mollet, le gouvernement Bourgès-Maunoury pendant les grandes vacances puis les débuts du gouvernement Félix Gaillard, une bien belle année.




A part ça, nos plus vives recommandations pour " Cold in July" , un polar impeccable avec un Sam Shepard qui a très bien veilli.

Franchement, à aller voir d'urgence.
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
Margaux



Joined: 19 Feb 2011
Posts: 1,149
Localisation: Lamorlaye

PostPosted: Wed 18 Feb - 22:11 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

A VOIR ABSOLUMENT LE PROCHAIN CLINT EASTWOOD quand il sortira et quand il sera hyper primé aux Oscars !

Back to top
MSN
Chou
Modérateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 3,424
Localisation: Les Lilas

PostPosted: Wed 18 Feb - 22:43 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

C'est dans les tuyaux.....
_________________
J'espère que je vous dérange !!!!


Back to top
Skype
Tanguy
Administrateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 9,857
Localisation: Paris-La Défense

PostPosted: Thu 19 Feb - 11:20 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Ah ! Clint Eastwood, le héros cinématographique absolu ! J'adore ce mec !

Comme acteur et comme réalisateur, il a fait, au pire, des films moyens. En revanche, dans sa filmo, il y a vraiment des chefs-d’œuvre ! Qui peut aujourd'hui prétendre à une telle réussite ? Ben, pas grand monde...

Et je ne vous parle même pas de l'Inspecteur Harry Callahan...

- Et vous croyez qu'on va vous laisser faire ?
- Qui ça "on", t'es tout seul, connard !
- Qui ça ? Mais Smith, Wesson et moi.


Back to top
Margaux



Joined: 19 Feb 2011
Posts: 1,149
Localisation: Lamorlaye

PostPosted: Thu 19 Feb - 13:17 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Voui, moi aussi j'adore C.Eastwood! et papa était aussi "tireur d'élite" et au moment d'être décoré de la Légion d'honneur ( à l'époque où on ne la donnait pas encore à un peu tout le monde !!)il était le militaire le plus décoré de France...( après la guerre d'Indochine et d'Algérie) et après son travail ( dont nous ignorons tout, même encore aujourd'hui) à la Valise Diplomatique Etrangère..brefle nous irons voir ce film...Nous pensons que papa travaillait pour les Services Secrets ! mais nous n'avons jamais pu obtenir de réponse précise à ce sujet...papa est un taiseux mais ce film nous donnera une idée...ou PAS !

Back to top
MSN
Margaux



Joined: 19 Feb 2011
Posts: 1,149
Localisation: Lamorlaye

PostPosted: Fri 20 Feb - 14:31 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Bien sûr nous n'avons pas encore vu le film, mais de lectures de ci de là, quels motifs ont pu déclancher cette immense polémique qui court sur tous les réseaux ??
A noter qu'à l'époque les Américains n'avaient rien à faire en Irak ( puisqu'ils n'y ont trouvé ni nucléaire
et/ou gaz...après enquêtes!!!) Cependant étant engagés sur des terrains d'opération et embuscades, une fois la guerre déclanchée il n'y avait plus d'autres solutions que de s'y embourber( un peu malgré eux ) tout en défendant leurs camarades...guerre inutile sans doute mais avec obligation d'aller jusqu'au bout


Back to top
MSN
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,495
Localisation: outlanda

PostPosted: Sat 21 Feb - 00:16 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Nous y allons demain.


Si en plus le grand Clint fait hurler quelques cons, notre plaisir sera complet.
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Sat 21 Feb - 21:03 (2015)    Post subject: Cinéma Reply with quote

Je ne pense que du bien du grand et si élégant Clint; je ne manquerai pas de voir son film d'ici vingt ou trente ans, lorsqu'il aura, comme les vieux Calvados, pris toute la patine qu'il mérite. 


Plus urgent, j'ai regardé hier soir Un revenant, avec Louis Jouvet, François Perrier, Louis Seigner, Marguerite Moreno, la ravissante Ludmila Tcherina (dans son premier rôle il me semble) et même Arthur Honegger. Les dialogues sont de Henri Jeanson.  


Formidable histoire, mise en scène prodigieuse, décors de toute beauté et cette ville de Lyon, en 1946, filmée au travers de brumes humides et poisseuses. 


Epatant! 


(oui, oui, je sais, mais Tonton m'a dit que j'avais le droit de dire épatant). 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index -> black cat -> Cinéma All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 324, 25, 2647, 48, 49  >
Page 25 of 49

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group