Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index

Chroniques du Chat Noir - Black Cat
Un espace pour tous ceux qui ont quelque chose à dire.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Politique
Goto page: <  1, 2, 357, 58, 59110, 111, 112  >
 
Post new topic   Reply to topic    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index -> black cat -> Actualités
Previous topic :: Next topic  
Author Message
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 03:05 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Et je rejoins mon ami Tanguy dans ses conclusions; mais peut-être pour d'autres raisons que les siennes. Je ne sais pas, il me le dira. 


Non seulement je n'ai aucune idée de ce qui pourrait améliorer ce que les Gilets Jaunes considèrent comme leur triste sort mais, de plus, il me semble qu'aucune croissance de leur bonheur ne sera possible tant qu'ils resteront persuadés que l'Etat, la collectivité ou la Nation (je ne sais trop comment nommer le machin) est en mesure de répondre à leurs attentes. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 17 Jan - 03:05 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tanguy
Administrateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 9,861
Localisation: Paris-La Défense

PostPosted: Thu 17 Jan - 15:33 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Je veux bien comprendre et accepter que l'Etat ne peut pas tout, mais reste à savoir vers qui les Gilets Jaunes peuvent se tourner ?

D'autant qu'à aucun moment, lors des campagnes électorales, un candidat va se vanter que l'Etat ne peut pas tout. Alors, il est assez simple de faire des promesses mirobolantes (et irréalisables) tout en ratissant le plus large possible et ensuite venir dire que l'Etat ne peut pas tout.

Toutefois, si la critique du système et des diverses politiques menées devant 30 ou 40 ans est pertinente, j'attends, telle Soeur Anne, les propositions concrètes et réalisables visant à changer de cap et à réparer les choses. Je sais cependant que le Ministère de la Critique est le seul à ne pas être déficitaire, tant moi-même, je contribue à l'alimenter.


Back to top
jcd



Joined: 22 Sep 2015
Posts: 514

PostPosted: Thu 17 Jan - 15:36 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Une chose me semble assez contradictoire :
J'entends régulièrement (c'est la technique actuelle) que puisqu'on ne peut pas proposer une solution parfaite , il faut accepter tout ce qui se fait sans réagir.
Je me demande parfois si ces propagandistes diraient la même chose si Marine lepen était passée ou si Melenchon était passé, ou si ...
Attention, je ne dis pas que c'eut été mieux ou pire, -cette question n'a rien à voir là dedans - je dis simplement que je me demande si ce raisonnement ("je ne trouve rien qui ferait revenir le paradis sur terre donc je ne me plains pas de ce qui est") continuerait.
J'imagine -peut-être à tort- que les propagandistes du "si tu n'as rien de génial à proposer, accepte tout et tais toi" ne parleraient plus tout à fait de la même façon.


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Thu 17 Jan - 15:46 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Nous pensons qu'il y a une certaine grandeur historique à tout foutre en l'air  juste avant que les choses ne s'effondrent d'elles-mêmes.


Gloire aux Gilets Jaunes ! 


Back to top
Tanguy
Administrateur


Joined: 18 Jan 2011
Posts: 9,861
Localisation: Paris-La Défense

PostPosted: Thu 17 Jan - 17:18 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

jcd wrote:

Une chose me semble assez contradictoire :
J'entends régulièrement (c'est la technique actuelle) que puisqu'on ne peut pas proposer une solution parfaite , il faut accepter tout ce qui se fait sans réagir.
Je me demande parfois si ces propagandistes diraient la même chose si Marine lepen était passée ou si Melenchon était passé, ou si ...
Attention, je ne dis pas que c'eut été mieux ou pire, -cette question n'a rien à voir là dedans - je dis simplement que je me demande si ce raisonnement ("je ne trouve rien qui ferait revenir le paradis sur terre donc je ne me plains pas de ce qui est") continuerait.
J'imagine -peut-être à tort- que les propagandistes du "si tu n'as rien de génial à proposer, accepte tout et tais toi" ne parleraient plus tout à fait de la même façon.
Comme tu l'as évidemment remarqué, ce n'est pas du tout mon propos.  Je demandais simplement qu'elles sont les solutions que l'on peut proposer pour résoudre les problèmes clairement identifiés ? En clair, qu'est ce qu'il faut faire ?

Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 17:21 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Messieurs, voici mes réactions à vos ardents propos. Inutile de dire qu'elles ne feront rien avancer et qu'elles ne participeront pas aux progrès de l'Humanité. Inutile également d'ajouter que je le regrette bien sincèrement mais je ne suis qu'un saltimbanque. Il ne s'agit que de mon opinion et je la sais définitivement minoritaire. 

1. La démocratie ne peut se vivre qu'au niveau le plus proche du citoyen, lorsque celui qui décide du confort de nos vie se tient physiquement devant nous, qu'il est possible de l'interpeler et de le renvoyer chez lui à la fin de son mandat. 
2. Il en découle que le rôle premier de l'état central doit être de garantir les libertés les plus larges possibles et non de maîtriser les politiques sociales, économiques, fiscales, même la Justice, l'Education, la Police, etc. 


On peut ne pas être d'accord mais il me semble difficile de concilier la démocratie et l'état central si celui-ci a pour fonction, dans tous les domaines, de légiférer, d'exécuter et de juger, que ces trois pouvoirs soient ou non séparés techniquement. La séparation des pouvoir, c'est bien gentil, mais lorsque tous ceux qui détiennent ces pouvoirs proviennent des mêmes moules et sont inaccessibles aux interpellations populaires, elle ne sert plus à grand chose. 


La Nation et l'état fort ont été de formidables instruments dans notre Histoire. Sans ces outils, la France n'existerait pas aujourd'hui et ne serait pas riche des merveilles offertes à notre admiration. Mais aujourd'hui, si l'on recherche le bonheur et la justice, l'exercice d'une vie décente et paisible, les meilleures chances pour chacun de s'épanouir, on ne pourra faire l'économie d'une très sévère restriction du rôle de l'Etat. Un état qui consacrerait sa puissance à la garantie de nos libertés et de nos dignités au lieu de prétendre tout maîtriser de ce qui fait nos vies. 


Je ne dirais sans doute pas ces choses si les états avaient la capacité de faire face à la globalisation et de nous installer puissamment dans le Village global. Curieusement sans doute, je ne dirais pas ces choses si l'état disposait de la puissance nécessaires à ses ambitions ou à celles de la population. Mais puisque l'état ne peut rien ou presque, il devient fou de lui confier nos destins et illusoire de l'interpeler, que ce soit par le bulletin de vote ou par l'occupation des ronds points. 


Finalement, les Grecs ont eu raison trop tôt et les Romains à temps. Poil aux dents. 


gorille
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 17:26 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Ce pensum n'avait pour objet que d'expliquer au Grand Eskimo pourquoi je ne savais absolument pas quoi faire pour améliorer les choses puisque le système que nous chérissons censure par nature nos aspirations. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
jcd



Joined: 22 Sep 2015
Posts: 514

PostPosted: Thu 17 Jan - 17:38 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

J'ai l'impression qu'on ne parle pas du tout de la même chose.

La question selon moi n'est pas de trouver immédiatement que faire pour une société rêvée, c'est certes un sujet passionnant qui mériterait qu'on s'y consacre davantage, et je suis bien d'accord que la Démocratie ne peut pas se concevoir de l'oligarchie vers le peuple (je suis pour le fédéralisme).
Non pour moi, il s'agit de ceci : "on" a lancé un autobus plein de la France et des Hommes vers le précipice et l'urgent est de le stopper. Tant pis pour les "oh lui, il veut pas que la France avance !"
Que l'on ne pense pas que tout se qui se détruit à grands pas au seul profit des financiers internationaux peut se concevoir, -on constate que beaucoup s'en satisfont-. Mais même si je n'ai pas la Solution -qui de plus devrait être réaliste et réalisable sans déplaire à qui que ce soit- je continuerai à gueuler contre les salauds qui ne se sentent plus d'avoir atteint un point de non retour dans l'abject.
Dernière petite satisfaction d'humain possible, faire sauter les symboles de ces fossoyeurs ?


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 18:17 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Et bien, la mort dans l'âme et la rage au cœur, je suis absolument incapable d'envisager la moindre solution pour stopper l'autobus. 
Nous ne serons pas d'accord sur trois points me semble t-il :


1. Contrairement à toi, je pense que nos dirigeants, s'ils sont inféodés au "système" (le pouvoir de la finance), ne le sont que par nature, peut-être par une sorte de réalisme dévoyé mais certainement pas par souhait. Ils en paient eux-aussi le prix en étant régulièrement insultés et battus à chaque élection depuis les années 90. Leur erreur, à mon sens, est de considérer que l'état du monde est une réalité insurpassable. J'espère qu'ils ont tort.


2. Puisque je pense (toujours contrairement à toi) que le monde que nous souhaitons est inaccessible car nous n'avons pas la puissance nécessaire pour l'imposer, il me semble préférable de nous adapter au mieux (ou au moins pire) pour tenter de retirer quelques marrons du feu de la Globalisation. En ce sens, et seulement si j'ai raison, les révolutions - de sang ou de pacotille - sont suicidaires car elles nous affaiblissent et nous font perdre le peu de puissance qu'il nous reste pour faire face à cette Finance que nous haïssons tous deux. 


Ah, bien sûr, si l'on pouvait envoyer la Flotte pour saisir les comptes des paradis fiscaux et si nous étions capables d'empêcher
les flux d'argent dématérialisé , je ne dirais pas la même chose. Autrefois, on pouvait prendre l'argent là où il était, ce qui était pratique pour conduire des politiques ambitieuses. Mais aujourd'hui, franchement, je ne vois pas. 


3. Là, tu vas m'engueuler.... je n'ai aucun respect pour le mouvement des Gilets Jaunes qui représente tout ce que je peux détester. Cette chienlit ne fera que retarder les maigres progrès qui, peut-être, auraient été possibles. C'est du moins mon point de vue et ça n'est sans doute pas très important. :-)
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 18:25 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Encore une remarque, Ô JCD : il y a une immense différence entre ceux qui se résignent au Réel et ceux qui en profitent. Les premiers ne s'en satisfont pas et en sont tout autant victimes que ceux qui hurlent soir et matin (je reconnais qu'il peut être utile de hurler mais, bon..). 
Les résignés - dont je suis - ne le sont pas par lâcheté mais par prudence parce qu'ils considèrent que le pire est toujours possible. Et, pour ce qui concerne notre sujet, le pire serait la faillite du pays (plus de Sécu, plus de retraites, plus d'épargne, etc.). L'Argentine, la Grèce, le Venezuela. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
jcd



Joined: 22 Sep 2015
Posts: 514

PostPosted: Thu 17 Jan - 19:05 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

"le pire serait la faillite du pays (plus de Sécu, plus de retraites, plus d'épargne, etc.). "
"perdre le peu de puissance qu'il nous reste"


C'est exactement comme cela que je vois le macronisme. Un grand bond en avant vers ce "pire" que tu décris.
A part pour de très rares hyper favorisés, je ne vois aucun marron à tirer du feu de cette folie libérale sauvage.



Et cela ne me m'importe pas le moins du monde  que tu aies ou non de la sympathie pour tel ou tel, gilet jaune, orange, rouge, arc en ciel ...


Tu n'as aucun respect pour le mouvement des Gilets Jaunes qui représente tout ce que tu peux détester.

Je n'ai aucun respect pour macron, philippe et consors  qui représentent tout ce que je peux détester.


Et j'ai -c'est sans doute ma nature - Beaucoup plus de sympathie pour ceux qui se lèvent contre l'inadmissible que pour ceux qui le promeuvent.


Heureusement, on n'est pas tous pareils, la vie serait d'une triste monotonie !


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Thu 17 Jan - 20:05 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Vieux et éternel débat. Face à l'évidence du dysfonctionnement, il y a ceux qui en veulent plus pour que ça marche enfin et ceux qui n'en veulent plus puisque ça ne marche pas. L'Europe, l'État, le Social, le Libéralisme, etc. 


Et puis il y a ceux qui pensent que rien ne fonctionnera jamais tant que McArthur le Messie ne sera pas revenu et qu'à tout prendre, il vaut mieux cuisiner des coquilles saint-Jacques puisque c'est la saison et qu'elles abondent, splendides et pourtant abordables. Alors, juste rissolées dans du beurre et arrosées d'un mince filet de citron pour finir. Une pincée de sel et un tour de moulin (poivre Timur), c'est tout (on élaborera des recettes plus recherchées quand les St Jacques ne seront plus à leur apogée).
Pouilly fumé, cela va sans dire. 
_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Thu 17 Jan - 21:19 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Devant, je ne vois  pas l'homme passer.
Je ne vois pas, derrière, l'homme à venir.
Songeant au Ciel-Terre infini
Seul et amer, je fonds en larmes.


                                       Chen Zi'ang


Mais enfin , Monsieur l'Amiral, pourquoi demander aux pauvres gens, à ceux  à qui  il reste si peu, de s'asseoir à votre table et  de se comporter comme des commensaux libéraux.


De quoi, allez vous les convaincre : de sauver les institutions qui les protègent? lesquelles : la justice, l'éducation, la santé, l'information, l'administration?  Allons, c'est une vaste blague ! Il n'y a plus rien de tout cela dans notre pays.
Ah si, il reste la police... et l'armée. On sait bien que c'est pas de ce côté que trouveront protection les pauvres gens.
Il est même des anciens Ministres qui enjoignent au grand jour aux forces de l'ordre de tirer sur les récalcitrants. Clichy, Isly, et tutti quanti, allons-y, c'est reparti!
Elle est comme ça la France!  L'ordre républicain qu'ils disent ! mais l'ordre républicain, mes chers amis , ça n'existe pas !  La République, n'est qu'insurrection ou coups d'Etat, 1789, 1830,1848, 1851/1958.


Le Peuple, dites-vous, ne sait pas ce qu'il veut!  Qui le saurait ? Croyez-vous que nous sachions, qui que nous soyons, ce que nous désirons vraiment? A l'image de ces élites qui le lundi vous affirment une chose, et le mardi une autre, et se reposent le mercredi de leurs palinodies en vous expliquant qu'ils n'ont jamais dit ceci ou cela, et encore moins un lundi ou un mardi ! Le Peuple a de bons modèles!


Alors, on a beau revendiquer  un peu plus de , un peu moins de , tout ça n'est qu'une façon de dire!
Une façon de dire que plus rien ne fonctionne, que tout manque, que tout  accable. Les gens sentent leur âme
leur échapper, mais voilà,  comme on les a dressés à tout penser sous l'angle de l'avoir, de la possession, de la consommation, et qu'on a rendu leurs vies semblables à cela, ils s'expriment dans les seules catégories du réel qu'on a laissées à leur disposition.
Et ça arrange  bien tout le monde que cela se passe ainsi. Regardez comme le débat sur l'identité a été chassé des cahiers de doléances ( ça me fait marrer, cette histoire des "cahiers de doléances", on se demande si ça gère vraiment la symbolique, chez les macroniens!) Et ne croyez pas que j'enfourche là mon cheval habituel sur l'immigration.  Non, c'est plus chevaleresque que ça!  Un débat sur l'identité, ça permet de poser bien d'autres questions, de grandes questions, de belles questions : Qui sommes-nous, d'où venons-nous, vers quoi voulons-nous aller?


Et nos maîtres ne veulent pas de ces questions à leur table.



Et c'est pour ça que  leur démocratie est une farce.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,496
Localisation: outlanda

PostPosted: Fri 18 Jan - 00:56 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Tanguy wrote:
jcd wrote:
Une chose me semble assez contradictoire :
J'entends régulièrement (c'est la technique actuelle) que puisqu'on ne peut pas proposer une solution parfaite , il faut accepter tout ce qui se fait sans réagir.
Je me demande parfois si ces propagandistes diraient la même chose si Marine lepen était passée ou si Melenchon était passé, ou si ...
Attention, je ne dis pas que c'eut été mieux ou pire, -cette question n'a rien à voir là dedans - je dis simplement que je me demande si ce raisonnement ("je ne trouve rien qui ferait revenir le paradis sur terre donc je ne me plains pas de ce qui est") continuerait.
J'imagine -peut-être à tort- que les propagandistes du "si tu n'as rien de génial à proposer, accepte tout et tais toi" ne parleraient plus tout à fait de la même façon.


Comme tu l'as évidemment remarqué, ce n'est pas du tout mon propos.  Je demandais simplement qu'elles sont les solutions que l'on peut proposer pour résoudre les problèmes clairement identifiés ? En clair, qu'est ce qu'il faut faire ?


Quelques idées: symboliquement ,supprimer quelques prébendes ( ça ne rapporte pas grand chose mais ça fait plaisir au plus grand nombre, genre le Toubon qui cumule à plus de 30000 mensuels, voir le canard de mercredi).


Ensuite, tiens, les retraites, on passe à 64 ou 65 mais pas comme dans le plan Macron ( à supposer qu'il arrive à imposer quoi que ce soit maintenant) à l'horizon des années 2030-2035, d'ici trois ou quatre ans; ça ne fera pas baisser les retraites individuels mais le montant global des retraites par rapport au pib; en voila une réforme.


Et puis, on vire les 35 heures et dans la fonction publique on revient aux 39 heures; il y aura des manifs mais quitte à être impopulaire...


Avec ça on baisse des impôts, sur le revenu et puis, nous ne savons pas, mais on supprime la redevance télé que Bernard Arnault et un smicard payent au même niveau.


Les idées, il y en a mais ça n'est pas avec le baratineur de l'Elysée qu'on les mettra en oeuvre ( avez vous remarqué comme il revit quand il repart dans une campagne électorale, malheureusement pour lui on est plus en 2017).
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
hms titanic
Modérateur


Joined: 27 Jan 2011
Posts: 7,511
Localisation: Atlantique Nord

PostPosted: Fri 18 Jan - 03:46 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

J'aimerais vous répondre, mon cher Tonton, mais je n'y arrive pas, je n'y arrive jamais. Vous n'y êtes pour rien, vous dont je connais la souriante et patiente bienveillance; je suis seul en cause et je le sais puisque vous n'êtes pas le seul, ici comme ailleurs, à qui je ne parviens pas à répondre. 
Je ne suis pas libéral, je ne suis pas étatiste, je ne suis pas souverainiste, je ne suis pas mondialiste, je ne suis rien de tout cela parce que je ne crois pas un seul instant que les destins puissent être collectifs à notre époque. Ils l'ont été mais ils ne le sont plus depuis que l'on a coupé le corps du roi en deux parties. Attendez! Attendez avant de réagir! Oui, cher Tonton, attendez car sachez que dans le même temps, je crois aux identités culturelles. Mieux! j'y suis viscéralement attaché et, croyez-le ou non, on pourra difficilement faire plus français que moi et plus malheureux de voir cette identité disparaître et s'évaporer sous les coups qu'on lui porte. 
Ce n'est pas mon identité qui a changé, c'est celle que revendiquent aujourd'hui tant de gens qui n'est plus la même et dans laquelle je ne me reconnais pas. Vous pouvez encore me convaincre de me croiser pour libérer le tombeau du Christ, vous pouvez encore me convaincre de rejoindre l'ost et de crier à tue-tête Montjoie!  Saint Denis! car j'ai toujours le sens de l'épique, du sacrifice et du romantisme. Mais vous aurez du mal à me faire bloquer la circulation pour libérer le gasoil de ses taxes ou me persuader à rejoindre une foule pour hurler avec elle Macron démission! Vous-même avez conscience de la vulgarité et de la médiocrité de ces derniers exemples lorsqu'on les compare aux premiers. Et pourtant, on me trouve méprisant parce que c'est ainsi que je ressens les choses alors que l'on devrait convenir qu'il n'y a aucun manque d'amour et de respect à penser que les hommes valent infiniment mieux que les causes matérielles et souvent médiocres pour lesquelles ils se battent et se haïssent entre eux. 
Je suis sensible aux malheurs des gens et il n'y a objectivement rien d'offensant pour ceux qui souffrent de leur dire que leurs luttes me paraissent parfois vaines et infondées lorsqu'elles cessent d'être sociales pour devenir politiques, lorsqu'elles en viennent à opposer les gens aux gens.
J'accepte d'être raillé et moqué lorsque j'en appelle à la Culture (les Beaux-Arts) et à la spiritualité puisque, pour moi, ce sont les seuls moyens d'élever chacun, de hisser chacun d'entre nous jusqu'au fruit que, jadis, croquèrent Adam et Ève avant qu'il soit mûr (ou avant qu'ils soient mûrs).  Je ne peux penser autrement. 
Que voulez-vous! Lorsque j'entends ce que nous dit Mozart, j'envisage alors davantage de solutions heureuses pour l'Humanité qu'en écoutant Mélenchon, Macron ou Napoléon. 
Politiquement, et tout particulièrement sur le plan social, je ne revendique qu'une phrase que j'ai souvent citée : "Moi, si j'avais faim (...) je ne demanderais pas un pain mais un demi pain et un livre (...)". Vous la connaissez, elle est issue du fameux discours de Garcia Lorca pour l'inauguration de la bibliothèque de Fuente Vaqueros. Tout ce discours est admirable car il contient le seul programme politique apte à libérer les hommes de ce qui les opprime. 


A Droite, on déclarera rapidement que c'est idiot, sans objet et éloigné du Réel. Au centre, on considèrera que tout ce fatras n'est qu'illusion. A Gauche, on me dira qu'il s'agit là d'une opinion de nanti. Qu'y puis-je? Encore une fois, je n'arrive pas à penser autrement. 


Mais, bon, ma spécialité, ce n'est pas la politique, c'est la cuisine. Je ferais donc mieux de causer poulardes que gilets jaunes. 

 
 

_________________
(TÔÔôôôôôôttttt)


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Fri 18 Jan - 17:02 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Mais non, Monsieur l'Amiral, vous répondez toujours exactement à tout ce que l'on vous dit.  Et votre argumentaire tant dans la forme que dans le fond est on ne peut plus clair.


Trop clair peut-être...trop intelligent, trop amoureux de la justice et de la raison suffisante, pour le vieux pascalien que je suis.

La Culture, dites-vous!... Mais qu'est-ce que vraiment la Culture, si ce n'est ce viatique qui nous tient éloignés des contingences et nous fait croire que nous ne serions en définitif que de purs et beaux esprits élevés pour la Raison et épris de Beauté.  Lorca, dites-vous,  incarne ce parfait homme quand il déclare que même affamé  il  abandonnerait la moitié d'un pain pour un livre en guise de toute nourriture!  C'est admirable, en effet. Mais voilà, en vérité, Lorca n'a jamais eu faim. C'est un  grand bourgeois et un intellectuel, un artiste. C'est d'ailleurs amusant que vous citiez Lorca,  pour votre démonstration, car il est à peu près certain qu'il serait allé sur les ronds-points jouer du théâtre ou de la musique pour les gilets jaunes!  Lorca, donc, citant Dostoïevski, qui, dit-il, lui aussi, réclamait des livres au pire de l'horreur de son enfermement.  Je ne crois pas que cette histoire soit vraie. On ne lit pas des livres dans les bagnes sibériens. On ne reçoit pas de colis. Mais, admettons que cette jolie histoire fût possible : ce que réclamerait alors Dostoïevski, à travers ces livres, ce serait quelque chose de plus vital et plus primaire que la  culture, ce serait une sorte de lien, juste quelque chose qui l'empêcherait de devenir fou, de perdre foi et raison,  parce que dans l' enfer qu'il traversait, comme dirait Pascal,  l'abîme s'ouvrait sous ses pieds.


Autrement dit et pour revenir à nos moutons,  à nos agneaux qui paissent sur les ronds-points, cher Amiral,  ne leur refusez-pas, je vous prie,  le Bon Dieu sans concession. Ne leur reprochez pas non plus leurs péchés - contre l'Esprit de Culture. Ils font comme ils peuvent, avec ce qu'ils ont réussi à sauver de la tourmente.  Comme je vous l'expliquais tantôt, ils n'ont pas, pareillement à vous, la chance ou la possibilité du sublime. Les contingences et les contraintes de la vie pèsent sur eux le poids de l'âne mort du désespoir, ou celui plus infime et plus tragique encore du temps étriqué et des choses oubliées.
Et pourtant quelque chose parle en eux et pour eux,  quelque chose qui vient de loin et qui ne nous est pas étranger.  Qui saura l'entendre ?


Ainsi par saison calme
Si loin que nous soyons
A l'intérieur des terres,
Nos âmes ont devant elles
Cette mer immortelle
Qui nous porta ici
Et peut aussitôt repartir là-bas.
Et nous pouvons voir les
Enfants jouer sur le rivage
Et écouter les grands flots
Qui roulent toujours.


          W. Wordsworth - Ode


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,496
Localisation: outlanda

PostPosted: Sat 19 Jan - 20:32 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Le pessimisme schopenhauerien du Didi nous stupéfie.


Les choses sont peut-être allées mieux il y a très longtemps mais le désastre est là, désormais irréversible.


Et demain, à quel Armageddon allons nous être confronté?
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,496
Localisation: outlanda

PostPosted: Sun 20 Jan - 23:52 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Nous venons de lire un article dans le Figaro sur ce que préparent les macroniens en matière de retraite.


Nous n'avons rien compris à leurs intentions.
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
tonton Kristobal



Joined: 02 May 2014
Posts: 1,575

PostPosted: Mon 21 Jan - 00:17 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

Sur la retraite... de Russie ?

"Ceux qui n'avaient ni couteau, ni sabre, ni hache et dont les mains étaient gelées ne pouvaient manger (...) J'ai vu des soldats à genoux près des charognes mordre dans cette chair comme des loups affamés."


Sur les ronds points de France -  Capitaine François


Back to top
Le Nain Jaune



Joined: 31 Jan 2011
Posts: 3,496
Localisation: outlanda

PostPosted: Mon 21 Jan - 00:19 (2019)    Post subject: Politique Reply with quote

La Retraite de Russie , c'est plutôt claire. On s'est fait repasser.


Mais le projet du gros là, le type du nord dont le nom nous échappe, nous n'y comprenons rien.
_________________
En toute chose, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Chroniques du Chat Noir - Black Cat Forum Index -> black cat -> Actualités All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 357, 58, 59110, 111, 112  >
Page 58 of 112

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group